Destinations
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Apollo Bay

Infos pratiques sur Apollo Bay

  • Romantique
  • Plage / Station Balnéaire
  • Port
  • Sport Nautique
4 / 5 - 2 avis
Comment y aller ?
A 200 km de Melbourne en voiture
Quand partir ?
Tout au long de l'année, même si l'été reste idéal
Durée minimum
Quelques heures

Avis des voyageurs sur Apollo Bay

Timothée D. Grand Voyageur
718 avis rédigés

Petite ville balnéaire située sur la Great Ocean Road, Apollo Bay peut représenter une agréable halte sur cette magnifique route côtière. 

Mon conseil :
Si vous y passez en hiver ou au printemps, vous aurez peut-être la chance d’observer des baleines australes qui s’abritent dans la baie.
Mon avis

La Great Ocean Road qui s’étend à l’Ouest de Melbourne est certainement une des plus belles routes touristiques mondiales avec des paysages à couper le souffle et de magnifiques vues qui surplombent l’océan pacifique, paradis pour surfeurs. C’est à mon avis un immanquable de tout séjour en Australie.

Petit port balnéaire situé dans la baie du même nom, j'ai trouvé qu'Apollo Bay n’avait rien d’extraordinaire à offrir au visiteur : quelques rues commerçantes, des cafés, deux ou trois bons restaurants, mais la ville a représenté pour moi une halte bienvenue sur la côte.

En outre, Apollo Bay est un des lieux les plus proches du site des douze apôtres (Twelve Apostles ), l’immanquable de tout road trip sur la Great Ocean Road, une érosion rocheuse qui a laissé neuf (et non pas douze !) aiguilles en calcaire à la merci de la mer. 

Lisa Gaillard Grand Voyageur
120 avis rédigés

Apollo Bay se situe sur la Great Ocean Road. C'est un petit port de pêche relax, et moins prisé que Lorne. Un endroit reposant, encerclé par des petites montagnes et la mer, fait pour les romantiques, les sportifs et les amoureux de la nature.

Mon conseil :
Pour les amateurs de sensations fortes, allez surfer les vagues d'Appollo Bay qui bordent toute la côte. Pour les moins aventuriers, chaussez-vous bien et faites un bout de chemin sur la Great Ocean Walk, en direction de Shelly Beach.
Mon avis

Si vous cherchez un logement à Apollo Bay, je vous recommande le Surfside Backpacker. Moi, qui ne suis pas une grande fan des auberges de jeunesses, surtout après avoir vu celles impersonnelles de Sydney, j'ai adoré cet endroit. Un grand jardin faisant face à la mer, des hamacs, une petite maison blanche. La propriétaire est très accueillante. La décoration intérieure est ultra cozy, tout droit sortie des années 70 : des disques vinyls dans le salon, un gros canapé jaune, une cuisine qui me rappelle celle de ma grand-mère. Tout est réuni pour se sentir chez soi.

J'ai apprécié la paix qui règne à Appollo Bay, après avoir croisé la horde de touristes à Lorne. C'est une ville discrète ; on y trouve des statues et des bancs, en bois orginaux, dans le petit jardin, en face de la mer. Mais, l'intérêt de cette ville se porte sur tout ce qui se trouve autour. En effet, c'est le point de départ pour découvrir le Park National du Great Otway : cascades, nature luxuriante, f etune sauvage.

Pour ceux qui aiment la randonnée, je vous conseille celle que j'ai faite sur la Great Ocean Walk (sauf s'il a plu, car le chemin est boueux et peu praticable). Il y a 4 kms 400 pour aller jusqu'à la Shelly Beach. Le départ de la balade se trouve à la sortie de la ville, en direction de Marengo. Vous allez passer devant de belles résidences, puis, par les champs de moutons, pour, ensuite grimper dans les collines en longeant la côte. En chemin, j'ai croisé un Ekidna, qui est une sorte de gros hérisson bien timide, quelques wallabies et un serpent, heureusement mort. Les paysages en valent la peine. 

La faune sauvage est donc bien présente dans cet endroit. Sur la route du cap Otway et celle entre Apollo Bay et Lorne, des panneaux vous informent de faire attention aux koalas. Par la fenêtre de la voiture, j'essayais, en vain, d'en apercevoir dans les eucalyptus. Puis, en plein milieu du parc national, je vois cinq voitures arrêtées en bord de route. Par curiosité, je m'arrête aussi. D'abord, j'entends des bruits, qui me rappellent ceux émis par les cochons. Je me mets donc, à chercher une ferme, sans avoir l'idée de regarder en l'air. Et, en observant les autres personnes, je lêve la tête et j'apercois l'origine de ces grognements: des dizaines de koalas, dont des mamans avec leur bébé, en train de prendre leur repas. Ce fut un des meilleurs  moments de mon voyage en Australie, moi qui commencait à déséspérer d'en voir en liberté.

Circuits et séjours Apollo Bay