Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

De détour en détours dans le vieux Bakou

Partez des rives de la Caspienne pour monter jusqu'au sommet de la butte où trône le Palais des Chahs du Chirvan : le vieux Bakou vous apparaîtra dans toute sa splendeur, avec ses maisons de pierre anciennes, ses madrasas, ses mosquées, ses ruelles sinueuses et son ambiance encore préservée. Un incontournable lors d'un voyage en Azerbaïdjan.

Se perdre avec plaisir

Incroyablement bien préservé jusqu'à nos jours, le vieux Bakou est un petit rêve d'Orient qui paraît fait pour se perdre au gré des ruelles enserrées dans leurs remparts. A la fois bien refait grâce aux programmes successifs de réhabilitation du patrimoine et préservé dans son ambiance populaire, il  affiche douceur de vivre et sérénité.

Vous partirez de la Tour de la Vierge, une immense tour du XIIe siècle qui domine la mer et garde la vieille cité. De son sommet, la vue est splendide... Pour vous enfoncer dans la vieille ville aux maisons à deux ou trois étages, aux terrasses enchevêtrées, vous traverserez plusieurs magnifiques caravansérails, dont certains sont encore utilisés pour des commerces, d'autres sont occupés par restaurants et salons de thé. Les dômes de hamams donnent également un relief très pittoresque au bas de la vieille ville.

Remparts et mosquées

Sur sa face ouest et nord, la capitale azérie a conservé ses superbes remparts, autre lieu tout trouvé de flânerie. A leurs pieds, de part et d'autre, des jardins agréables. Des escaliers vous permettront d'y monter et d'embrasser de nouvelles vues sur le vieux Bakou.

Puis perdez-vous dans les ruelles qui montent en direction du Palais des Chahs du Chirvan. Vous y croiserez, outre de nombreux commerces locaux, des mosquées et madrasas anciennes, dont certaines datent du XIe siècle. Les détails ornementaux pleins de finesse abondent et c'est un plaisir que de découvrir de nouvelles vues et de nouveaux trésors d'histoire cachés dans cette cité d'orient. Ainsi que de se mettre au rythme mesuré de cette "médina" à l'écart de l'agitation du Bakou moderne.

Arpenter le palais des Chahs du Chirvan

Palais des Chahs du Chirvan

Ce palais fondé au XIIe siècle lorsque les Chahs du Chirvan déplacèrent leur capitale de Samaxi à Bakou arbore des bâtiments faits de blocs de pierres grises, dorées et ocres, construits majoritairement au XVe siècle. Il est le nec plus ultra du vieux Bakou. En le visitant, vous vous étonnerez de sa richesse, de sa diversité et de sa finesse architecturale. Salles d'apparat, cryptes, mosquées, mausolées, hammams, cours avec fontaines richement sculptées, vous vous plongerez dans l'ambiance de l'orient azéri de la fin du Moyen-Âge, alors que Bakou brillait sur tout le nord du monde persan.

Nicolas Landru
264 contributions
Mis à jour le 29 mars 2016