Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?
Covid-19 - Où voyager ?Découvrir
Azerbaïdjan

Les 6 raisons d'aller en Azerbaïdjan

Allez en Azerbaïdjan à minima pour savoir à quoi peut bien ressembler un pays post-soviétique et musulman, de culture persane et de langue turque, qui pratique le capitalisme des hydrocarbures ! A l'image de ses paradoxes, l'Azerbaïdjan vous offrira les ambiances les plus montagnardes dans les hauteurs du Caucase et les plus orientales dans la steppe du Chirvan, les plus urbaines à Bakou la festive et les plus reculées au fond du pays Talysh !

Découvrir des merveilles d'architecture persane

Longtemps l'une des parties dominantes du monde perse au plan culturel, mais aussi politique et économique, l'Azerbaïdjan a hérité de somptueux trésors d'architecture, civile comme religieuse. La vieille ville de Bakou, classée à l'UNESCO, est un bijou remarquablement bien conservé d'architecture orientale classique, avec mosquées, madrassas, bains et patrimoine civil. Notamment, le Palais des Chahs du Chirvan est l'une des plus belles réalisations du monde persan du XVe siècle. Sheki et son palais des Khans, Gandja ou Shamakhi et leurs mausolées, Lahidj et ses maisons médiévales sont autant de lieux dotés d'un patrimoine exceptionnel. 

Voir la boue jaillir de terre

L'Azerbaïdjan n'aura pas fini de vous surprendre : il regorge de bizarreries ! L'une d'entre elles est un champ hallucinant de volcans de boue, phénomène rare et pittoresque, encore lié à la présence importante de gaz dans le sous-sol, où de petits volcans répandent sans cesse de la boue hors de leurs monticules ! La réserve de Gobustan, au bord de la Mer Caspienne, est le territoire le plus densément empli de ces volcans atypiques qui donnent un faciès étrange à la surface de la terre...

Admirer parmi les plus beaux tapis du monde

La tradition du tapis en Azerbaïdjan est un crédo national, une identité totale, une légende en soi ! Que ce soit dans le musée des tapis de Bakou mais aussi dans d'autres musées du pays, comme à Gandja, sur les marchés, dans les caravansérails de Bakou ou chez les particuliers, cela saute aux yeux : la terre de feu n'a rien à envier aux pôles tapissiers les plus célèbres de l'orient, que ce soit l'Iran ou l'Afghanistan. Les motifs, originaux, travaillés, raffinés, les couleurs et les techniques de broderies sont un art immense, reconnu et classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Les tapis ne sont d'ailleurs pas le seul artisanat dans lequel l'Azerbaïdjan s'illustre : le travail du cuivre ou la maroquinerie y sont exceptionnels.

Voir le feu sortir de terre

Voilà le phénomène qui rend l'Azerbaïdjan si unique et si spécial : aux abords de la mer Caspienne, et notamment sur la péninsule de l'Abseron, le pays dort sur des masses d'hydrocarbures. Naguère, de toute part, des flammes de gaz pur dansaient à la surface de la terre et de la mer, un peu partout. Cette étrange physionomie a sans doute joué un rôle direct dans l'histoire du pays, puisque c'est là qu'est né le zoroastrisme, religion admiratrice du feu. Aujourd'hui, on peut encore admirer en Azerbaïdjan une très longue flamme se consumer nuit et jour ainsi qu'un temple zoroastrien où brûle toujours une flamme... alimentée par Azergaz !

Se laisser bercer par le son du Mugam

L'Azerbaïdjan est mondialement reconnu pour un patrimoine immatériel qui est unique : le Mugham. Encore vivant et représenté par un artiste comme Alim Qasimov, ce genre musical combinant chant et instruments traditionnels, improvisations verbales troubadouresques et mélodies turco-persanes, est d'une grande richesse. Classé pour l'UNESCO, accessible aux visiteurs par le musée qui lui est consacré à Bajou ou par les nombreux concerts donnés sur les scènes du pays, le Mugham vous emporte dans un monde contemplatif fait de traditions et d'inventivité, et qui atteint des summums de raffinement.

Arpenter les pentes du Caucase

Le nord-est de l'Azerbaïdjan est occupé par le versant sud de la magnifique chaîne du Caucase. Au-dessus de Sheki, Quba ou Kabala, ce ne sont que de majestueuses vallées perdues, livrées à la nature et aux bergers, aux villages reculés, aux cimes enneigées du Mont Shahdag. Sauvage et escarpé, le Caucase est un espace rêvé pour les amateurs de treks et d'aventures dans la nature, mais aussi pour les skieurs dans les quelques stations que compte le pays.
Nicolas Landru
264 contributions
Mis à jour le 8 octobre 2018

Idées de circuits

  • Incontournables
Les incontournables 
Env. 10 jours à partir de 1 430 €
combiné
  • Incontournables
Les deux facettes du Caucase, combiné Géorgie et Azerbaïdjan
Env. 12 jours à partir de 1 260 €
Expérience ajoutée !
Vous pouvez ajouter d'autres expériences à votre projet avant de le transmettre à une agence locale
Voir mon projet de voyage