Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

A l'assaut des monts des Flandres

Avec son plus haut sommet culminant à 160 m d'altitude, la région des monts des Flandres désigne un territoire de 13 villes et villages frontaliers. Unique relief dans un paysage très plat, une promenade dans cette région permet de découvrir de beaux paysages au cours d'un voyage en Belgique.

270 km de randonnées

Mont Noir, Mont des cats, Mont Rouge, au total, c’est plus de 270 km que vous pourrez parcourir à pied ou à vélo pour découvrir les différents monts des Flandres.
Les frontaliers connaissent surtout le mont noir, situé sur la frontière franco-belge, il était l’un de lieux de passage obligé pour qui voulait se rendre en Belgique. La petite ville est aussi un centre commercial pour qui cherche à acheter des chocolats, des alcools (moins chers en Belgique) ou même des voitures. Une fois les emplettes faites, vous pourrez marcher sur les hauteurs du Mont Noir et découvrir de superbes vues sur les plaines environnantes.

A à peine 7 km de là se trouve un autre Mont bien célèbre, le Mont des Cats. A cheval sur la frontière, il est surtout connu pour son petit village de Berthen du côté français où l’on retrouve un monastère fabriquant du fromage.

Sur les traces de la Première Guerre Mondiale

Ce séjour sera aussi l’occasion de vous replonger dans l’histoire dramatique de la Première Guerre Mondiale.

Les tranchées d'Ypres

Située à 40 m au-dessus du niveau de la mer, la ville de Kemmel représentait un point stratégique pour les deux camps durant la Grande Guerre. De 1914 jusqu'à l'été 1917, les Allemands en ont fait l’un de leurs points d’ancrage dans la région. Aujourd’hui, il est possible de deviner les traces de cette histoire en visitant les “tranchées” reconstruites. Les 300 m qu’il est possible de parcourir ne représentent que 10% de la surface totale des tranchées allemandes à la fin de la guerre. Vous aurez aussi l’occasion, sur le site d’Ypres, de retrouver 2 bunkers restaurés.

Adeline Haverland
63 contributions
Mis à jour le 4 avril 2016