Destinations
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Réserve du Rio Bravo

Infos pratiques sur Réserve du Rio Bravo

  • Réserve naturelle / Observation de la Faune / Safari
  • Site Archéologique
  • Tourisme Responsable
  • Hors des sentiers battus
5 / 5 - Un avis
Comment y aller ?
A 1h15 de route d'Orange Walk et 3 h de Belize City
Quand partir ?
Plutôt à la saison sèche de décembre à mars
Durée minimum
1 à 2 jours

Avis des voyageurs sur Réserve du Rio Bravo

Perrine J. Grand Voyageur
56 avis rédigés

La Réserve de Rio Bravo constitue une immense forêt tropicale protégée, abritant une faune et une flore parmi les plus riches et sauvages au monde.

Mon conseil :
Quelle que soit la saison, munissez-vous d’un bon produit anti-moustiques et de vêtements longs ! Si la réserve peut se visiter à la journée, je vous conseille également  vivement d’y séjourner au moins deux nuits.
Mon avis

Gérée par l’ONG bélizienne Programme for Belize, la réserve de Rio Bravo reste l’un de mes plus beaux souvenirs de voyage au Belize. Située l’extrême nord-ouest du pays dans le district d’Orange Walk, au bout d’une longue piste de terre battue, elle n’est certes pas des plus facile d’accès mais le jeu en vaut la chandelle.

Rio Bravo s’adresse essentiellement aux amoureux de la nature et permet de découvrir, entre autres, les plus grands mammifères du pays dans leur milieu naturel. Sur les 250 000 hectares de forêt subtropicale qu’elle abrite, la réserve compte plus de 110 espèces de plantes et orchidacées, quelques centaines d’essences naturelles et bois précieux tels que le Mahogany, mais aussi des singes, vautours, biches, renards, tapirs, toucans, serpents, etc.

En logeant au cœur même de la réserve, dans la base scientifique de La Milpa, ma famille et moi-même avons pu observer à la nuit tombée ou au petit matin les traces laissées par les cinq grands félins du Belize : le puma, le jaguar, le margay, le chat loutre et l’ocelot. Accompagnés par un guide local et munis de jumelles nous avons ainsi appris à reconnaitre les différentes espèces animales de la région, jusqu’à atteindre le site maya de La Milpa, encore ensevelit sous les racines de cette jungle épaisse.

Le programme mené à Rio Bravo par l’ONG Programme for Belize vise ainsi à promouvoir une forme de tourisme responsable, au plus proche de la nature. Menant à la fois des actions d’éducation, d’agroforesterie et d’étude de la faune et de la flore, la base de La Milpa est pour moi un exemple en matière d’initiative touristique durable.