Destinations
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Sao Paulo, au rythme des locaux

Mieux vaut connaître un Pauliste pour s’en sortir dans la gigantesque mégalopole brésilienne. Pour explorer seul Sao Paulo, misez sur les incontournables.

Une journée dans le centre-ville

En journée, le centre-ville de Sao Paulo grouille de monde. Les hommes d’affaires s’engouffrent dans les buildings et n’en sortent que le soir, avant parfois plusieurs heures de bouchons jusqu’à leur condominio, des résidences hautement sécurisées avec tous les services dans les banlieues riches. Le centre-ville de Sao Paulo est désorganisé. Suivre un plan dans la plus grande ville du Brésil relève du casse-tête chinois. Le Viaduto do Cha peut être un bon point de repère. 

Il faut commencer par un déjeuner au mercado central, un très beau bâtiment, où vous pourrez goûter à deux spécialités : le pastel de bacalhau (gâteau de morue) et le sanduiche de mortadela (mortadelle). Grimper au sommet de l’edificio Altino Arantes, bâti sur le modèle de l’Empire State Building, permet d’avoir une vue imprenable sur les gratte-ciel de la ville. C’est dans les quartiers anciens que l’on trouve les bâtiments gothiques intéressants. Dans le cœur historique de Sao Paulo, on notera le monument du Patio do Colegio où fut fondée institutionnellement la ville et l’étoile Marco Zero sur le parvis de la Catedral da Sé, symbole de son développement. 

Si vous avez un peu de temps, ne ratez pas le très beau parc Ibirapuera, avec son lac, ses oiseaux multicolores et ses bâtiments (auditorium, pavillon Oca, etc.) d’un blanc immaculé. La Pinacothèque de la Estaçao da Luz et le quartier japonais de Liberdade sont faciles d’accès en métro. 

Le quartier Estaçao da Luz.

Moderne, culturelle et effervescente

Vous constaterez que Sao Paulo est une ville riche et très développée. Les immeubles sont gardés par des vigiles qui surveillent les allées et venues, les penthouses fleurissent dans les beaux quartiers, tout comme les centres commerciaux dernier cri. Le Shopping Cidade Jardim, depuis lequel on peut observer le Ponte Estaiada Octavio Frias de Oliveira, en est un bon exemple, tout comme les boutiques de l’avenida Paulista où les locaux font les magasins. La Casa das Rosas est complètement anachronique dans le paysage. 

Sao Paulo est indéniablement une ville de culture. Le MASP, musée d’art contemporain, offre des expositions de qualité et les petits centres culturels proposent de nombreuses expositions gratuites. C’est aussi une ville de gastronomie internationale puisque l’on trouve absolument tous les plats dont on peut rêver (cuisine indienne, chinoise, libanaise ou bien sûr… française !). Je vous conseille la rue chic Oscar Freire pour vous sustenter. L’idéal étant tout de même de se faire inviter chez l'habitant pour déguster une feijoada avec des haricots rouges et du petit salé.

Vila Madalena est le quartier bobo de Sao Paulo. Ce n’est en fait qu’un immense rond-point où la jeunesse se retrouve sur les terrasses des cafés. Les Paulistes sortent très tard. Comme les magasins ferment à 21h, il n’est pas rare qu’ils rentrent chez eux se changer et se donnent rendez-vous à 1 ou 2h du matin pour aller danser. Un système de carte permet de ne payer ses consommations qu’en fin de soirée… Dangereux pour le porte-monnaie ! Pour apprécier tous les quartiers de Sao Paulo, il faut compter 4 ou 5 jours. En une journée, vous verrez le centre-ville mais Sao Paulo vous laissera probablement une mauvaise impression.

Julie Olagnol
173 contributions
Mis à jour le 1 octobre 2015