Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Koh Tonsai

Infos pratiques sur Koh Tonsai

  • Famille
  • Détente
  • Romantique
  • Plage / Station Balnéaire
  • Île
  • Hors des sentiers battus
3 / 5 - 2 avis
Comment y aller ?
A 30 min de Kep en bateau
Quand partir ?
De novembre à mars
Durée minimum
Un jour

Avis des voyageurs sur Koh Tonsai

David Debrincat Grand Voyageur
896 avis rédigés

A 30 min de navigation de Kep, aller sur  Koh Tonsai estl’occasion de passer une belle journée sur une plage de sable blanc bordée decocotiers.

Mon conseil :
A la descente de la petite embarcation, les touristes s’installentdirectement sur la plage. Vous n’êtes pas les uns sur les autres mais enmarchant quelques minutes, vous serez absolument seuls.
Mon avis

Une plage de sable blanc bordée de cocotiers, des hamacs,une paillote pour se désaltérer, un peu plus loin des pêcheurs qui rentrent deleur journée en mer, la carte postale est complète. Ce n’est pas la premièreimage qui vient à l’esprit pour un voyage au Cambodge.

A vrai dire visiter ce pays consiste plus à se rendre àAngkor mais un passage par  Koh Tonsai peut être un parfait complément à votreséjour. Les personnes sujettent au mal de mer s’épargneront la traverséelorsque les conditions météorologiques ne sont pas favorables. Les embarcationssont généralement des coquilles de noix.

En résumé, je vousconseille l’excursion pour passer une tranquille journée de détente.

Lorette Vinet Grand Voyageur
72 avis rédigés

Koh Tonsaï est une étape presque obligatoire lors de votre visite au Cambodge. Impossible de rater Kep et son marché aux crabes, et son "île du lapin" (traduction littérale de Koh Tonsaï).

Mon conseil :
Passez y au moins une nuit. Cela vous permettra de vous mettre dans la peau de Robinson Crusoé, de vivre pleinement l'insularité sur ce petit bout de terre à deux pas de la côte cambodgienne.
Mon avis

De Phnom Penh, de nombreux cambodgiens descendent pour le week-end vers la mer du golfe de Siam à Kep. J'ai fait de même mais nous avons en plus, traversé le bras de mer qui nous séparait de l’île du lapin (Koh Tonsai). Et là, c’est tranquillement que nous avons profité de l’environnement. Bains d’eau chaude, massages, longues discussions, tour de l’île avorté (parce qu'impossible d’en faire le tour, malgré de grosses rumeurs à ce sujet), repas face au coucher de soleil, nuit en bungalow sous la moustiquaire. 

Parce que sur l'île du lapin, il n'y a pas grand chose à faire. 

La douche est prise au baquet, il n'y pas d’eau courante, l'eau est en bouteille ou alors il faut boire de la bière, avec des prix un peu plus élevés que sur le continent. Compter 10$ l’aller retour en barque, pou une traversée d’environ une demi-heure. Attention aux coups de soleil. 

Il est plaisant d’y rester dormir (prix un peu élevé aux bungalows, mais tout se négocie, même si les guests houses se suivent en file indienne), de rester insulaire quand les touristes venus bronzer à la journée se retirent et que vous restez sur l’île à admirer beaucoup moins nombreux pour le coup, le coucher de soleil. A coup de générateurs électriques, extinction des lumières à 22h. On se couche tôt sur l’île du lapin.