Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

La fraîche Sen Monorom, sur son plateau perchée...

Parce que Sen Monorom possède deux lacs en son centre, la ville a été surnommée "Suisse du Cambodge", ce qui ne manque pas d'imagination...

Village de montagne

Sen Monorom est donc perchée à 900 mètres d'altitude, ce qui en fait un lieu d'exception pour le pays. Autre particularité, sa terre rouge, volatile, qui à coup sûr finira de vous donner bonne mine, si tant est que le teint ocre soit signe de bonne santé. Pour y parvenir, il faut s'accrocher, et en saison des pluies ce sera le pick up qui sera le moyen le plus approprié, tandis que, la route s'améliorant, il est désormais possible de rallier Sen Monorom en saison sèche par mini bus.

La ville est petite, et dominée par quelques collines. A son abord direct, une ancienne piste d'atterrissage, rouge elle aussi, sur laquelle les enfants s'adonnent au plaisir de faire évoluer leurs cerfs volants de fortune, en sacs plastiques. Le vent est permanent à Sen Monorom, et il rafraichit  agréablement l'atmosphère quand on voyage au Cambodge.

Des enfants du village

Visite des villages Phnong

Ce sera peut-être à l'occasion d'une balade à dos d'éléphant que vous traverserez le village de Phulung ou celui de Putang. Vous pouvez aussi combiner un trek plus long, à pied, avec une nuit chez l'habitant, dans un village Phnong. Les habitants sont des chasseurs, des éleveurs et des cultivateurs, notamment de riz, de fruitiers, de café, de noix de cajou... Lorsque vous traverserez leurs villages, vous admirerez leurs maisons traditionnelles, dans lesquelles se trouvent de manière presque systématique de grosses jarres et leurs traditionnels gongs. Les Phnongs sont animistes et respectent de ce fait la nature. Vous aurez rarement l'occasion lors de votre séjour au cambodge d'être aussi proche d'une culture tribale, et vivre à leur côté, quelques jours, est une expérience d'humilité unique.

Les cascades autour de la ville

Pas besoin de transport pour accéder à la cascade la plus proche du centre, qui se situe juste à une heure de marche. C'est un lieu prisé des Cambodgiens qui viennent y pique-niquer en famille le week-end. Elle fait un peu office de piscine publique pour les locaux. Vous ne vous perdrez pas, il suffira de demander le "teuk thléa". Vous pourrez vous baigner, la nature est riche d'une végétation tropicale.

Plus éloignée, la cascade de Bousra est à 32 kilomètres de Sen Monorom. Vous choisirez préférentiellement un moyen de transport motorisé. Elle est assez spectaculaire : c'est une double cascade constituée d'une chute supérieure d'environ 10 mètres et d'un chute inférieure de plus de 20 mètres. Vous pourrez vous y baigner. En fonction de la saison, elle sera plus ou moins impressionnante. Vous pouvez normalement accéder à pied, en une vingtaine de minutes, à la cascade inférieure. Comme partout au Cambodge, vous trouverez de quoi vous restaurer et même de quoi ramener quelques souvenirs aux abords de la cascade.

Deux autres cascades méritent le détour, les chutes de Romanear, à 18 kilomètres au sud de Sen Monorom, et celles de Dak Dam, à 25 kilomètres à l'est. Vous aurez tout autant intérêt à louer les services d'un guide, car elles sont difficiles à trouver, et cela vous permettra de passer une belle journée à visiter les différentes chutes des environs.

Lorette Vinet
72 contributions
Mis à jour le 28 juillet 2015