Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?
Covid-19 Evaneos vous informe
Cap Vert

Le Cap-Vert aujourd’hui, destination tourisme !

Inhabité ou presque avant l’arrivée des navigateurs européens, colonisé par les Portugais, le Cap-Vert a acquis son indépendance en 1975, après la révolution des œillets. Comme dans de nombreux autres pays africains, c’est un régime de parti unique d’inspiration marxiste qui se met alors en place, avant l’ouverture au multipartisme en 1990. Les temps ont bien changé depuis lors, vous le constaterez lors de votre voyage au Cap Vert.

L’alternance du pouvoir : un pas vers la démocratie

En remportant l’élection présidentielle de 2011, Jorge Carlos Fonseca a créé la surprise : il était en effet le candidat du Mouvement pour la démocratie (MPD), le principal parti d’opposition au Parti africain pour l’indépendance du Cap-Vert (PAICV), qui domine la vie politique depuis sa création, en 1956, sous le nom de Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC). Les élections législatives de 2011 ayant auparavant vu la victoire du PAICV, une période de cohabitation s’est ouverte entre les deux partis, sans donner lieu à d’insurmontables difficultés. L’âge de la maturité politique, certainement.

Scène de rue, devant un drapeau du PAICV

Cette avancée démocratique, bien entendu, n’efface pas toutes les difficultés (attention aux risques de vol et d’agressions), d’autant plus que le niveau de vie moyen est encore faible et que l’économie, qui repose en large partie sur le tourisme, est très sensible à la conjoncture internationale.

Pauvreté, chômage… et développement touristique

La population du Cap-Vert est jeune (32 % des habitants ont moins de 15 ans) et croît à un rythme soutenu. Si le niveau de vie est encore relativement bas, le dynamisme retrouvé de l’économie a permis de réduire le chômage, qui est passé de 21 % de la population active en 2001 à 12 % en 2014. Mais, l’économie reposant en premier lieu sur le tourisme, elle est très dépendante du contexte économique international.

Afin de limiter cette exposition aux risques, le gouvernement cherche à développer l’agriculture pour assurer l’autosuffisance alimentaire, et encourage l’aménagement des infrastructures touristiques, tout en s’efforçant de préserver certains espaces naturels. C’est ainsi que quatre parcs nationaux ont été délimités, et que plusieurs zones de développement touristiques ont été choisies.

Si ces aménagements peuvent inquiéter le touriste en quête de chemins de traverse, il faut qu’il se rassure : le Cap-Vert compte encore de nombreux sites « authentiques » – plages, villages, vallées et sommets – qui lui procureront le dépaysement recherché !

Marie TSOUNGUI
219 contributions
Mis à jour le 1 octobre 2015

Idées de circuits

  • Incontournables
Tour d'horizon 5 îles
Env. 16 jours à partir de 1 940 €
  • Incontournables
Vallées tropicales et plage de sable blond
Env. 8 jours à partir de 630 €
  • Sport et aventure
Randonnées couleurs Cap Vert  
Env. 10 jours à partir de 1 390 €
Expérience ajoutée !
Vous pouvez ajouter d'autres expériences à votre projet avant de le transmettre à une agence locale
Voir mon projet de voyage