Mon espace personnel

Pingyao, retour vers le passé...

La richesse architecturale de Pingyao date de la forte activité bancaire de la ville au XIXe siècle et symbolise la richesse des grandes familles du passé. Il y eut la magistrale résidence des Wang ou encore les nobles demeures construites côte à côte au fil du temps. Ainsi, vous retrouverez un peu de la vie quotidienne de l’époque, vous entreverrez les coutumes et les rituels, les imaginerez et les comparerez avec ceux d’aujourd’hui.

Ici, les rues sont très vivantes et les petits métiers restent vivaces. L’amateur d’authenticité trouve encore des vendeurs d’oeufs ambulants ou des joueurs de mah-jong dans la rue. 
Un vrai saut dans le passé au cours de votre voyage en Chine.

Un patrimoine de grande beauté, témoignage d’un temps révolu

Si vous ne restez que quelques heures à Pingyao, je n’aurais qu’un seul itinéraire à vous conseiller : la promenade autour des remparts pour voir la ville défiler tranquillement en contrebas. Ce sont les remparts les plus anciens et les plus larges de Chine. Construits en 1370, ils mesurent 6 à 10 mètres de haut et comportent 6 portes et 4 tourelles. Tout cela en fait un monument majeur dans l’histoire chinoise. Je vous laisse imaginer le travail et la main d’oeuvre nécessaire pour réaliser un tel ouvrage à l’époque...

Partez ensuite à la découverte des merveilles architecturales de la ville ! Mes préférés : la salle des Dix Mille Bouddhas, dans le Temple de Zhen Guo, le Temple de Confucius. Mais le mieux pour profiter de la ville reste de se perdre le nez en l’air (attention tout de même aux motos et autres vélos des locaux) dans les rues et ruelles !

Personnellement, je trouve dommage de rester moins de 2 jours sur place. Après la visite de la ville de Pingyao et de ses monuments, profitez du lendemain pour découvrir la résidence des Wang, un incontournable. Située à 35km de Pingyao (accès possible en bus), c’est la plus grande du Shanxi ! Imaginez : 123 cours et 1118 maisons... Débutée au milieu du XVIIIe siècle, elle représente un tiers de la superficie de la Cité Interdite de Pékin, c’est dire !

Rien de mieux qu'un tour sur les remparts pour découvrir Pingyao @flickr cc Álvaro Verdoy

Une ville en perpétuel changement

Les remparts sont également l’endroit idéal pour observer la structure de la ville. A l’image de la rigueur chinoise, l’organisation de Pingyao est très pensée. La ville est carrée. Toutes les rues se croisent à angles droits pour former un damier. C’est à la fois simple et troublant...

Sur les 225 hectares de la ville, le visiteur ressent la richesse et la prospérité qui a duré pendant plus d’un siècle, entre 1800 et 1900, lorsque Pingyao était la capitale financière du pays. A l’époque, la position sociale des commerçants de la ville dépassait même celle des disciples de l’empereur ! Pour l’anecdote, c’est d’ailleurs ici que fut créée la première banque chinoise.

Aujourd’hui, la ville est très touristique, mais a su garder son charme et son cachet. Je vous conseille d’ailleurs de jeter un coup d’oeil aux nombreuses boutiques d’artisanat. C’est le moment si vous cherchez de beaux objets à ramener en souvenir.

Emilie Joulia
24 contributions
Mis à jour le 7 mars 2016