Destinations
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Popayán

Infos pratiques sur Popayán

  • Lieu ou Monument religieux
  • Musées
  • Lieu ou Monument historique
4 / 5 - 2 avis
Comment y aller ?
A 110 km de Cali en voiture
Quand partir ?
Toute l'année
Durée minimum
1 à 2 jours

Avis des voyageurs sur Popayán

Caroline Gourmaud Grand Voyageur
346 avis rédigés

Surplombée par le volcan Puracé, Popayán est une ville située dans le département de Cauca à une centaine de kilomètres de Cali.

Mon conseil :
Goûtez au champús , le cocktail local à base d'ananas, de maïs, de cannelle, de clous de girofle et de jus de citron.
Mon avis

A l'instar de Carthagène des Indes, la ville de Popayán est célébrée pour sa richesse architecturale. On dit d'ailleurs, que c'est l'une des plus belles villes de Colombie.

Surnommée la Ciudad blanca ou ville blanche, en raison des murs immaculés de ces édifices de style colonial, Popayán est ville d'art et d'histoire. La citée blanche recèle d'édifices religieux en raison des vagues successives d'immigration de communautés religieuses comme les jésuites ou encore les franciscains. 

Le jour, on se promène dans le dédale des rues du centre-ville de Popayán à la découverte des somptueuses édifices historiques de la vie remis en état depuis un terrible tremblement de terre en 1983. On découvre avec émotion les églises du XVIIIe et du XVIIIe siècle comme la Iglesia de Santo Domingo ou encore de la Iglesia de San Agustin ; on ne manque pas de faire un tour à la Torre del Reloj avant de visiter le superbe Museo Arquidiocesano de arte religioso. Après une pause bien méritée au Parque Caldas, direction le Teatro Municipal.

La nuit, la ville sort de sa quiétude et les bars et restaurants se remplissent. Au gré des rencontres locales, on va de bars en boites de nuit jusqu'au lever du soleil. Qu'il fait bon vivre à Popayán !

Marie-Aurélie Graff Grand Voyageur
69 avis rédigés

Surnommée la ville blanche, Popayan peut faire office d’étape au sud du pays pour les amateurs d’architecture coloniale.

Mon conseil :
Se perdre dans les rues blanches de cette jolie cité, ne pas avoir peur de manger avec les locaux à La Viña, une adresse incontournable pour découvrir les joies de la cuisine colombienne.
Mon avis

Nous n’avions pas prévu grand-chose de notre voyage en Colombie, si ce n’est de longer la côte Caraïbes. Comme nous arrivions depuis l’Equateur, donc le sud, nous avons fait une première escale dans cette  jolie petite ville coloniale qu’est Popayan, histoire de nous mettre dans le bain colombien en douceur.

Un choix judicieux, puisque Popayan est une ville à taille humaine, fière de son patrimoine historique et qui entretient son surnom de ville blanche avec un centre-ville aux allures de village de princesse, où les rayons du soleil se reflètent avec beauté sur les murs immaculés des bâtiments. Nous avons adoré vagabonder d’église en musée dans les rues étroites du cœur de cette ville, pour prendre le pouls de la vie colombienne.

Et puis Popayan, c’est aussi notre première rencontre avec la gastronomie locale qui, à l’instar de toute l’Amérique du Sud, est chaleureuse et conviviale. Nous avons déniché une petite adresse populaire aux allures de cantine générale où tout le monde semblait s’être donné rendez-vous le midi pour déjeuner dans une ambiance décontractée : La Viña. A tester absolument !

Circuits et séjours Popayán

Expérience ajoutée !
Vous pouvez ajouter d'autres expériences à votre projet avant de le transmettre à une agence locale
Voir mon projet de voyage