Mon espace personnel

Villavicencio : la porte des Llanos

Pour une introduction atypique à la culture des cow-boys colombiens, rien de mieux que de s'attarder à Villavicencio, surnommée "la porte des Llanos". Mélange de culture llanera et d'effervescence culturelle, Villavicencio est encore préservée des touristes et constitue donc un lieu privilégié pour ceux qui veulent sortir des sentiers battus.

Le rendez-vous de la culture llanera

A 3-4h de Bogota, Villavicencio fait office de porte des Llanos, ces vastes plaines tropicales où cavale la culture ranchera. A l’entrée de la pampa llanera, Villavicencio brille pour son dynamisme culturel et reste encore peu connue des touristes, ce qui en fait un lieu privilégié pour des rencontres humaines authentiques. Pas très accueillante au premier abord, la ville semi-industrielle est un rendez-vous incontournable pour les amateurs de musique et de culture llanera. Tous les ans, pour la Saint-Valentin, a lieu le Villavo Love Festival mettant en scène les têtes montantes de la musique colombienne.

Tradition de cow-boys oblige, la ville accueille également le festival llanero d'ampleur nationale. Tous les ans, venez assister aux sports fétiches des cow-boys colombiens : rodéos, courses de vachettes et le fameux coleo, sorte de rodéo colombien où les cavaliers doivent approcher les taureaux pour les retourner par la queue. Pour les aficionados, sachez que le championnat du monde de ce sport régional se déroule tous les ans à la fin de l'année. Durant l'été, les rencontres internationales de joropo, danse traditionnelle des Llanos colombiens et vénézuéliens, feront le bonheur des danseurs de tous bords.

Une vue de la ville de Villavicencio

Une vie nocturne débordante

La vie nocturne de Villavicencio se déroule principalement dans la rue, que l’on se rende sur la grande Plaza de los Libertadores dominée par l’église del Divino Niño, ou que l’on préfère le plus intime Parque de los Periodistas. Tout au long de la journée jusque tard le soir, les places se remplissent d'une foule hétérogène venue s'exercer au diabolo, danser, prendre l'apéro ou simplement échanger. Les nombreux restaurants improvisés sur le trottoir raviront les amateurs de viande, à accompagner d'un délicieux jus de lulo.

Les alentours de Villavicencio

Pour s'éloigner de l'agitation de la ville parfois déroutante, rien de mieux que de louer une jeep ou des motos pour se rendre dans les environs sauvages de Villavicencio. A condition de connaître ou de bien s'informer, les alentours recèlent de cascades, vallées luxuriantes et ponts suspendus traversant cette jungle chaude et humide.

Melanie Denef
12 contributions
Mis à jour le 16 juin 2016