Mon espace personnel

Aventure dans la Colombie septentrionale

Pour sortir des sentiers battus de la Colombie, osez l’aventure d’un séjour dans la partie la plus septentrionale du pays, là où les vagues de l'océan s’écrasent contre les dunes de sable d’un désert aride où seul le soleil et de rares touristes se rencontrent au détour d’un village wayuu.

Une première étape à Riohacha

C’est là que tout commence. Que vous partiez par vous-mêmes, serrés à cinq dans un taxi collectif, ou via le confort d’une voiture climatisée réservée par une agence. L’une comme l’autre alternative vous obligeront à poser pied à Riohacha, unique grande ville étape de la région de la Guajira où les rares touristes se donnent rendez-vous pour préparer leur excursion plus au nord, dans le désert. Profitez-en pour aller dire bonjour aux pêcheurs vendant le fruit de leur travail à même le filet dans leur petite barque de fortune, et pour découvrir l’artisanat wayuu, plein de couleurs.

Riohacha

A la découverte de l’un des derniers peuples de désert

Que vous choisissiez l’option débrouillarde ou accompagnée, vous serez forcément obligé de vous arrêter à Uribia, stop aux allures de ville frontière semblant sortie tout droit d’un western. Changement de monture, vous troquerez alors votre taxi pour un autre ou l’arrière d’un pickup où s’entasseront vos compagnons de voyage entre deux chèvres et un carton. Vous commencez à la sentir, l’aventure ? Attendez que la voiture ne démarre, fendant les routes de poussière à toute allure pour rejoindre les différents villages du désert de la Guajira, et vous serez servi ! Au passage, n’oubliez pas d’échanger un sourire avec ces femmes wayuu (l’une des dernières tribus tribales de Colombie) voire même de craquer pour l’un de leurs jolis sacs aux couleurs flashys.

Ou l’art de bien choisir son hamac

Dans la partie la plus au nord de la région de la Guajira, proche de la fameuse plage de Cabo dela Vela pour laquelle vous aurez fait tout ce trajet (trois bonnes heures de route), l’infrastructure touristique n’est pas au top. Il vous faudra souvent faire un choix entre une petite chambre privée ou un hamac avec moustiquaire, pour dormir à la belle étoile. On ne saurait que trop vous conseiller la deuxième option, bien entendu. Le soir, tout le village se réunit autour de l’unique télévision pour profiter d’un match de foot. Imitez les ou allez goûter une langouste préparée minute dans un petit restaurant.

La récompense : Cabo dela Vela

Le lendemain matin, votre hôte vous aura sûrement vanté les mérites de son cousin chauffeur et de sa petite mobylette. N’ayez pas peur de grimper derrière lui (à deux ou parfois à trois !) pour vous laisser guider jusqu'à l’ancien phare de la plage, puis évidemment jusqu’à Cabo de la Vella. Peu d’ombre pour ne pas devenir aussi rouge que la langouste que vous aurez dégusté la veille mais l’une des eaux les plus transparentes qu’on ait jamais vues. Il ne vous reste plus qu’à profiter et vous créer des souvenirs.

Marie-Aurélie Graff
69 contributions
Mis à jour le 8 mars 2016