Mon espace personnel

Otavalo et les plus beaux marchés

Les marchés typiques et authentiques font la réputation du pays. Au cours de votre voyage en Equateur vous trouverez le plus incroyable dans la petite ville d’Otavalo. A ne manquer sous aucun prétexte.

Aller à Otavalo

A 2850 mètres d’altitude, vous aurez seulement besoin d’1h30 pour rejoindre la petite ville d’Otavalo en bus depuis la capitale Quito. Ce qui fait la réputation d’Otavalo et même de tout le pays ce sont ses fabuleux marchés. Pour assister au plus beau, au plus typique, au plus authentique, au plus grand, au plus invraisemblable, au plus tout, il faut venir ici à Otavalo. Le marché a lieu tous les jours mais c’est le samedi qu’il faut venir. C’est ce jour-là qu’il est le plus incroyable et qu’il attire le plus de monde grâce notamment à son marché aux bestiaux. Pour ne rien rater de ce spectacle fabuleux préférez arriver le vendredi soir, dormez sur place et levez-vous tôt le samedi matin

Sur le marché aux bestiaux

Le marché aux bestiaux

Vous devrez vous réveiller à 06H00 le matin si vous ne voulez pas rater une seule miette du marché. C’est parti pour le plus formidable marché d’Amérique Latine… et même du monde. Voilà, c’est dit. Devant vous s’étale un véritable kaléidoscope de l’Equateur en concentré. Les Indiens sont superbes dans leurs costumes traditionnels. Les femmes portent de belles jupes bleues marine et des corsages dentelés. Les hommes ne sont pas en reste côté vestimentaire. C’est un vrai défilé de belles gueules. Un paradis pour photographes. Ici au marché aux bestiaux le spectacle est ininterrompu. Un homme tire un cochon attaché à une corde. Il couine tout ce qu’il peut. On négocie vaches, bœufs, poulets, chevaux… C’est toute une ferme qui est en vente. Dans une caisse des chiots trop mignons cherchent un maître. Une dame plonge sa main dans un grand sac en toile de jute et en ressort un cochon d’inde qu’elle tient par le cou. Ici il est appelé « cuy » et c’est un mets de choix. Très fier, un homme parade avec son champion dans les bras. C’est un coq de combat qu’il cajole comme s’il s’agissait d’un nouveau-né. Incroyable ! Un cochon si grand qu’il arrive à hauteur d’épaule de son propriétaire. Durant des heures vous déambulerez au milieu du marché à profiter et à admirer ce pittoresque capharnaüm. Etre ici est un régal.

La Plaza de los Ponchos

Vous abandonnerez les caquètements, couinements et autres meuglements pour le marché aux ponchos sur la célébrissime Plaza de los Ponchos. Ici vous pourrez vous équiper en prévision des jours plus froids que vous réserve le climat Andin. Ou tout simplement être à la mode locale. Testez les ponchos, les pulls les bonnets, les gants, les écharpes. N’hésitez pas à craquer pour ce qui vous convient le mieux et dans tous les cas, n’oubliez pas de négocier fermement. Voilà, vous venez en une matinée de découvrir le plus beau marché du pays. A vous de décider s’il est aussi le plus beau du monde.

David Debrincat
896 contributions
Mis à jour le 11 août 2015