Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Gáldar

Infos pratiques sur Gáldar

  • Famille
  • Grottes
  • Lieu ou Monument religieux
  • Site Archéologique
  • Lieu ou Monument historique
4 / 5 - 2 avis
Comment y aller ?
A 30 min de Las Palmas de Gran Canaria en voiture
Quand partir ?
Toute l'année
Durée minimum
Un jour

Avis des voyageurs sur Gáldar

Simon Hoffmann Grand Voyageur
239 avis rédigés

Gáldar est une ville côtière du nord de l’île de Gran Canaria, située à une vingtaine de kilomètres de la capitale, elle est réputée pour ses grottes indigènes.

Mon conseil :
Si vous êtes intéressés par la culture des îles Canaries, je vous encourage à aller visiter le musée et le parc archéologique de la Cueva Pintada, on y apprend plein de choses intéressantes.
Mon avis

J’aime bien Gáldar car c’est d’ici que j’ai commencé mon périple à pied à travers l’île de Gran Canaria. Mis à part le côté émotionnel, Gáldar est une jolie ville d’environ 25 000 habitants, qui s’étale entre l’océan Atlantique et le volcan qui s’élève peu à peu au sud de la ville jusqu’à son point culminant, le pic des neiges.

Du côté des choses à voir, la ville de Gáldar possède une jolie église, Santiago de Gáldar, qui se dresse majestueusement en direction du ciel bleu. L’église se trouve sur la place de Santiago qui est assez agréable et sur laquelle on peut observer de beaux spécimens d’arbres. En parlant d’arbres, vous pouvez aussi aller voir le drago de la ville, le plus vieux de l’île, pas millénaire comme celui de Tenerife mais plusieurs fois centenaire, c’est déjà pas mal ! Bon séjour à Gáldar !

María José Alfonso Fernández Grand Voyageur
174 avis rédigés

Galdar, situé près de Las Palmas de Gran Canaria, au nord-est de l’île, est célèbre pour ses vestiges archéologiques même s’il a bien plus à offrir.

Mon conseil :
Essayez d'éviter les mois d’été, car il y a beaucoup plus (trop ?) de touristes.
Mon avis

Moi, en tant que passionnée d’Histoire, je suis amoureuse de Galdar et ses vestiges archéologiques, et de ce fait de son musée, situé au centre de l’île. Bien organisé, il propose la visite en quatre langues (français, anglais, allemand et espagnol). Il explique pourquoi la grotte peinte par les premiers habitants du lieu est si spéciale.

En plus, ce village offre de nombreuses options pour profiter de la mer, comme dans presque tous les endroits des îles Canaries. En plus d’y trouver des piscines naturelles où se baigner, il est facile de faire de la plongée sous-marine, du paddle ou du kite surf.

L’unique chose qui ne m’a pas vraiment plu est l’église de Santiago de los Caballeros, qui n’a pas eu beaucoup d’intérêt, que ce soit historique ou archéologique, pour moi.