Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?
Covid-19 - Où voyager ?Découvrir
Estonie

L’Estonie, un combat pour l’indépendance

Riche d’un passé mouvementé, témoin des grands affrontements qui ont secoué les territoires européens à travers le temps, l’Estonie a parcouru un long chemin vers la liberté dont les traces sont encore perceptibles lors d’un voyage en Estonie.

L’Estonie occupée

Dès le Ier siècle, les Estoniens subissent les assauts conquérants des Vikings autour de la mer Baltique, puis des Allemands, Danois et Russes. La région n’est réellement reconnue qu’au XIIIe siècle et sera dès lors soumise aux dominations étrangères pendant des siècles et des siècles. Le territoire est divisé entre l’Allemagne et le Danemark, pour finalement tomber sous le joug de la Suède au XVIIe siècle. Cette domination prend fin un siècle plus tard avec le traité de Nystad qui donne l’Estonie à la Russie. De ces siècles d’occupation, le territoire garde des témoignages architecturaux et culturels impressionnants qui égaieront vos balades lors d’un séjour en Estonie.

Estonie soviétique

Le combat pour l’indépendance prend plus d’ampleur sous l’autorité soviétique. La politique de russification d’Alexandre III réveille les sentiments identitaires et favorise la naissance de mouvements nationalistes. Combats, luttes armées, soutien de la Finlande aboutissent à la promulgation de l’indépendance de l’Estonie… qui ne durera que 19 ans. En effet, la Seconde guerre mondiale réduit à néant les efforts menés, l’Estonie retombe sous la coupe de l’URSS et devient une république soviétique socialiste. S’entame alors un long combat pour l’indépendance économique, écologique, financière et politique. Malgré le blocus de Moscou, l’Estonie a la chance de recevoir le soutien de l’Europe et des Etats-Unis, et ainsi d’affirmer sa volonté identitaire.

Monument commémorant la Seconde guerre mondiale

L’ère de l’indépendance

Après des siècles de lutte, l’indépendance de l’Estonie est finalement reconnue et acceptée par la Russie en 1991. S’amorce alors un long processus de démocratisation, de redressement économique, d’affirmation identitaire. Le désir de se démarquer de l’URSS et de s’intégrer à l’Europe grandissante engendre nombre de conférences et traités. En 2004, l’Estonie devient membre de l’OTAN et entame le processus afin de faire partie de l’Union européenne (symbole alors de liberté et de sécurité), ce qui se concrétise dix ans plus tard en 2004.

Caroline Guibert
41 contributions
Mis à jour le 29 novembre 2015

Idées de circuits

  • Incontournables
Tallinn, cité médiévale
Env. 4 jours à partir de 220 €
combiné
  • Incontournables
Les Châteaux et les manoirs Baltes
Env. 10 jours à partir de 1 570 €
combiné
  • Charme et insolite
Trois capitales baltes version charme
Env. 7 jours à partir de 2 420 €
Expérience ajoutée !
Vous pouvez ajouter d'autres expériences à votre projet avant de le transmettre à une agence locale
Voir mon projet de voyage