Nous restons à votre écoute du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00
Mon espace personnel
Service voyageur
Nous restons à votre écoute du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00

Escapade sur l'archipel de Molène

Prendre le bateau de la Pen ar Bed de Brest ou du Conquet a déjà un avant-goût d'aventure avec des vagues et une houle qui accueillent le voyageur et l'avertissent qu'il arrive dans un autre monde. Molène est un havre de paix au milieu des flots. De petite taille, l’île offre l'occasion d'une robinsonnade sympathique. Ouessant, sentinelle de l'Europe, ressemble depuis le ciel à une pince de crabe qui défie la mer.

Molène, le paradis de la tranquillité

Nichée entre deux grands chenaux, le Fromveur et le Four, Molène semble posée dans la houle et offre une douce tranquillité. Les moutons noirs et blancs paissent tranquillement et le petit port exposé plein sud propose un abri à échouage pour les bateaux de pêche et les plaisanciers avertis. Habitée à l'année, l'île a un caractère singulier et la visite du sémaphore permet de mieux comprendre le quotidien de cette île de marins. En 1896, les Moléniens ont sauvé des naufragés du paquebot Drummond Castle et le petit musée dédié est fort intéressant.

Il est possible de dormir sur l’île à l’unique hôtel ou en camping et l’expérience du coucher de soleil dans une mer immense est un souvenir inoubliable lors d’un séjour en Bretagne.

Prenez le temps de faire le tour de l’île, à pied car de toute façon il n’y a pas de voiture de tourisme ici. Au printemps, les petites fleurs jaunes et les coquelicots rouges viennent enivrer la lande et contrastent avec les bleus omniprésents. Bleu du ciel et bleu de la mer s’associent aux bleus des volets de maisons. Molène est une île à part dans l’archipel.

La grève à Molène

Qui voit Ouessant, voit son sang !

Il est possible d’arriver à Ouessant directement depuis Brest ou après l’escale à Molène. Le ferry dépose ses passagers à l’extrême est de l’île, au beau milieu de nulle part dans un abri naturel sommairement aménagé. Ambiance bout du monde garantie. Pour se rendre au bourg de Lampaul, plusieurs possibilités, les taxis collectifs ou non, les vélos ou la marche à pied. J’ai choisi de louer un vélo pour partir explorer l’île en empruntant les petits chemins très bien balisés. Sur la droite, au dessus du port, l’immense phare du Stiff ressemble à une soucoupe volante. La démesure est de la partie ici. Pas ou peu d’arbre, partout la mer et le ressac de la marée qui résonne, le vent se moque du soleil qui essaie de me réchauffer. L’ambiance est dantesque.

Blotti au fond de la baie ouverte à la houle, Lampaul est un petit bourg charmant avec son église et son petit cimetière de marins. Quelques commerces qui s’animent l’été et des petites rues étroites d’où l’on voit la mer dans toutes les directions.

En continuant vers la pointe du Créac’h, je découvre l’écomusée du Niou où il est possible de visiter une ferme traditionnelle de l’île et qui donne ainsi une bonne impression du quotidien rude des paysans et marins. Le magnifique musée de phares et balises installé à côté du phare du Créac’h permet de mieux comprendre le fonctionnement de ces sentinelles de la mer. La nuit de mon séjour, j’ai décidé d’arpenter les chemins d’Ouessant. Le balai des faisceaux lumineux des 5 phares de l’île procure une ambiance unique et majestueuse. Pour peu que la météo soit de votre côté, l’ambiance bout du monde sera garantie.

Visitez l'archipel est une expérience hors du commun lors d'un séjour en Bretagne.

Gaëtan MOLENE
91 contributions
Mis à jour le 7 avril 2016