Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Vallée de Pirikiti

Guide de voyage Géorgie

Infos pratiques sur Vallée de Pirikiti

  • Rencontres locales
  • Point de vue
  • Etape de randonnée / Trek
  • Rivière / Fleuve
  • Château et forteresse
  • Lieu ou Monument historique
  • Hors des sentiers battus
5 / 5 - Un avis
Comment y aller ?
A 1 h de marche d'Omalo
Quand partir ?
De fin juin à mi-septembre
Durée minimum
1 à 2 jours

Avis des voyageurs sur Vallée de Pirikiti

Nicolas Landru Grand Voyageur
264 avis rédigés

La vallée de Pirikiti est la plus pittoresque des vallées de Touchétie, avec ses paysages de montagne grandioses, son pastoralisme, ses villages historiques et ses nombreux vestiges archéologiques de tours défensives caucasiennes.

Mon conseil :
Plus que randonner, il faut séjourner en Pirikiti ! Côtoyer les bergers, prendre le pouls des villages, s'immerger dans l'ambiance pastorale. Un must : randonner à cheval en remontant la vallée.
Mon avis

La vallée de la Pirikitis Alazani est, comme son nom l'indique ("Pirikiti" = "au-delà"), "derrière" la Touchétie. C'est la vallée la plus prisée des trekkeurs en quête de sensations, des aventuriers venus ici aux sources de la vie pastorale. La Pirikiti renferme tout ce que la Touchétie a de plus beau à offrir !

La vallée de Pirikiti est parsemée de villages authentiques, pittoresques, dotés de nombreuses tours défensives typiques du Grand Caucase, qui ponctuent tout le cour de la rivière. On s'imagine tout de suite les guerriers fiers défendant leurs troupeaux face à l'ennemi tchétchène, ces cavaliers qui n'ont jamais abandonné leur religion animiste même s'ils se disent chrétiens.

Les bergers, qui viennent ici en estive, vivent encore pleinement leur culture, leurs traditions. Dans ce décor minéral, abrupt, aux paysages renversants, c'est un monde d'hommes vivant avec leurs chevaux, leurs chiens et leurs moutons qui se déploie. Un paradis pour ceux qui aiment les grands espaces et la sensation que la vie se réduit à sa plus pure nécessité.