Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Khevsourétie

Infos pratiques sur Khevsourétie

  • Rencontres locales
  • Réserve naturelle / Observation de la Faune / Safari
  • Point de vue
  • Etape de randonnée / Trek
  • Montagne
  • Rivière / Fleuve
  • Lac
  • Fêtes et festivals
  • Site Archéologique
  • Château et forteresse
  • Lieu ou Monument historique
  • Patrimoine Mondial de l'Unesco
  • Hors des sentiers battus
5 / 5 - Un avis
Comment y aller ?
A 2h30 de Tbilissi en jeep ou en bus
Quand partir ?
Entre mai et octobre
Durée minimum
1 à 2 jours

Avis des voyageurs sur Khevsourétie

Nicolas Landru Grand Voyageur
264 avis rédigés

Montagneuse, archaïque, reculée, incarnation du "Caucase sauvage", la Khevsourétie fascine encore et toujours Géorgiens et étrangers. Une vaste contrée de haute montagne, peu peuplée, avec d'étonnants vestiges de villages-tours médiévaux.

Mon conseil :
Séjournez-y longtemps et randonnez le plus possible ! Chaque vallée est différente et vaut un séjour. La région occupe deux versants différents de la chaîne et trois bassins distincts. De quoi explorer !
Mon avis

La Khevsourétie est peut-être la région géorgienne qui continue le plus de me fasciner. Il y a le mythe national du guerrier khevsoure, resté au XXe siècle comme il était au Moyen-Âge ; le folklore, la culture païenne des habitants, ces villages reculés qui ne semblent pas avoir bougé depuis des siècles. Il y a aussi ces vallées de haute montagne, tellement difficiles d'accès, où le temps est resté le même que jadis, sans ou avec très peu de routes. Ces sommets, ces glaciers, ces alpages, ces forêts, des lieux où la nature donne sans cesse le ton et où l'Homme s'y adapte humblement.

La Khevsourétie est remarquable pour ses vestiges médiévaux hallucinants de villages aux tours défensives regroupées, typiques du Nord-Caucase. Chatili est le mieux préservé d'entre eux, mais Gudani, Mutso, Ardoti ou Bisso sont autant de sites charismatiques, chargés d'une spiritualité des hauteurs.

On abordera mieux la Khevsourétie par la Pirakéta, versant sud et encore habité, foyer de culture Khevsoure, avant d'aller randonner dans la Pirikiti dépeuplée. Mais on peut aussi venir par le pittoresque village de Djouta, depuis la Khevie, deuxième plus haut lieu habité de toute cette partie du monde...