Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Sopron

Guide de voyage Hongrie

Infos pratiques sur Sopron

  • Etape de randonnée / Trek
  • Lac
  • Lieu ou Monument religieux
  • Musées
  • Lieu ou Monument historique
  • Patrimoine Mondial de l'Unesco
4 / 5 - Un avis
Comment y aller ?
A 2h45 de Budapest en train
Quand partir ?
Printemps, été, automne
Durée minimum
Un jour

Avis des voyageurs sur Sopron

Rodolphe Ragu Grand Voyageur
27 avis rédigés

Située près de la frontière autrichienne, au milieu d’un  paysage naturel encore assez bien préservé, Sopron abrite un centre historique qui a échappé au passage du temps.

Mon conseil :
Sopron mérite au moins une journée dans l’agenda de votre voyage en Hongrie, sachant que le lac de Fertö, classé à l’Unesco, attire les touristes pour des balades en barque ou le long des berges.
Mon avis

La place Fö tér, son église gothique et ses maisons baroques, la majestueuse tour du Feu, les splendides hôtels particuliers de la rue Templom et la synagogue médiévale, l’une des plus vieilles d’Europe : le centre historique concentre en quelques rues presque toutes les bonnes raisons qui m’ont décidé pour un ticket Budapest Keleti-Sopron.

Je ne serai pas original en vous recommandant la visite de la tour du Feu, mais je ne vois pas comment vous pourriez la snober. Très imposante avec sa hauteur de 58 mètres, elle ne m’a pas semblé non plus inélégante avec son balcon circulaire et le bulbe de son toit, baroque autant qu’on peut le souhaiter. Mille forints pour y entrer, deux cents marches à gravir et quelques secondes pour atteindre le sommet : c’est le prix, somme toute modeste, à payer pour une vue panoramique sur les collines de Sopron, hérissées d’éoliennes dans le lointain.

Entrevoyant le relief autrichien à l’horizon, je pensais déjà à la visite suivante, le mémorial du « Pique-Nique paneuropéen », qui commémore l’ouverture du Rideau de fer en 1989. Situé à quelque 10 km de Sopron, à côté d’un ancien poste-frontière, il s’agit d’un petit parcours, à mon sens très émouvant, qui raconte ces heures historiques où les soldats des deux pays décidèrent d’ouvrir la barrière qui séparait depuis plus de quarante ans l’Est de l’Ouest. On peut voir encore quelques morceaux de fil barbelé.

Car la Hongrie et l’Autriche partagent beaucoup de choses : le lac de Fertö, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, qui s’étend autour de la frontière et autour duquel a été construit un parc naturel pour des randonnées à vélo, à pied et bien sûr en barque.