Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?
Covid-19 Evaneos vous informe
Irlande

L'âme irlandaise et autres spécificités culturelles

Il vous arrivera sans doute pendant votre voyage en Irlande de rencontrer des Irlandais au patriotisme remarquable, voire déroutant. La fierté irlandaise est légendaire partout où ils sont en nombre, et il semble parfois que certains en font un peu trop pour prouver l'amour de leur nation. Malheur à vous si vous les confondez avec un autre peuple des îles anglo-normandes... Mais cet attachement et cette fierté qui peuvent sembler exagérés s'expliquent sans mal par l'histoire du pays, et les quelques spécificités que nous allons évoquer ici, pour vous aider à comprendre les Irlandais.

La culture celtique

En Europe de l’Ouest, l’Irlande est un des seuls pays avec l’Ecosse à avoir résisté à la colonisation romaine pendant l’Antiquité. La culture celtique a donc survécu en Irlande  et se conçoit pour beaucoup d’Irlandais comme une spécificité majeure. Le gaélique, langue traditionnelle de l’île, est encore parlé par beaucoup d’habitants, et de plus en plus de jeunes font le choix de l’apprendre pour perpétuer l’héritage celte. Vous verrez pendant votre voyage que les noms des rues, des villes et des stations ferroviaires sont systématiquement écrits dans les deux langues. Autre tradition, les sports gaéliques font la part belle au football gaélique, au "hurling", au "camoganie" et autre "rounders".

Joueurs de hurling

Une histoire de combat

La deuxième raison de la fierté irlandaise, et pas des moindres, est sans doute son histoire de résistance à la domination étrangère. Après les romains, mais aussi les Vikings, ce furent les britanniques qui lancèrent l’invasion et asservirent l’Irlande du 11e au 20e siècle. La colonisation anglaise, qui s’accompagnait d’oppression religieuse envers les catholiques irlandais  fut souvent violente , comme pendant la répression de Cromwell en 1649 ou l’insurrection de Pâques 1916 durant laquelle les insurgés indépendantistes avaient proclamé la République irlandaise. Plus récemment le « Bloody Sunday » (dimanche sanglant), en Irlande du Nord cette fois, et où 13 manifestants ont été pris pour cible et tués par l’armée britannique lors d’un rassemblement pacifique pour l’égalité des droits entre protestants d’origine britannique et catholiques irlandais. Si l’Irlande a gagné son indépendance totale en 1949, elle a perdu deux tiers de l’Ulster (ou Irlande du Nord) à majorité britannique et protestante. Les tensions en Irlande du Nord restent à l’ordre du jour et les deux communautés se tiennent parfois encore à distance.

Survivre coûte que coûte

La fierté irlandaise découle aussi des conditions de vie particulièrement difficiles sur l’île, et qui furent la cause avec l’oppression religieuse, d’une émigration accrue vers l’Amérique du Nord et le reste de l’Europe. Saviez-vous par exemple qu’il existe un Dublin en Californie ? La France n’est pas non plus en reste, et la ville de Munster qui donne son nom au fameux fromage fut bâtie par des moines irlandais, et c’est pourquoi elle possède le même nom que la région irlandaise. L’immigration des Irlandais aux Etats-Unis fut moins due à l’oppression religieuse qu’à la grande famine de 1846 à 1848 qui fit plus d’un million de morts, du fait aussi que l’Angleterre força l’Irlande à continuer d’exporter les produits de son agriculture dans le cadre du Commonwealth. Si vous vous posiez encore la question de savoir pourquoi certains Irlandais détestent leurs voisins britanniques…

Télécharger gratuitement le guide Irlande à imprimer !
Au programme : conseils utiles, quand partir, informations pratiques...
Télécharger mon guide Irlande

Spécificités économiques et artistiques

Du côté de l’art et de la littérature, les Irlandais ont là aussi de quoi être fiers. Entre James Joyce, Oscar Wilde et le poète William Butler Yeats, l’Irlande est définitivement une terre de grands écrivains, en même temps qu’une terre de légendes et de traditions. On pense à la St Patrick, aux danses traditionnelles, à la musique, aux elfes et aux banshees qui hantent la lande. Côté économie et politique, les Irlandais se vantaient encore de leur titre de « tigre celtique » avec une croissance fulgurante de 1990 jusqu’à 2002, ce qui n’a pas empêché le pays de sombrer dans la récession dès 2010. Ce qui n’empêchera pas non plus les Irlandais que vous rencontrerez de vous faire la démonstration de leur fierté nationale, et maintenant que vous en connaissez les causes, il ne vous reste plus qu'à la célébrer avec eux.

Claire Perrin
115 contributions
Mis à jour le 10 avril 2015

Idées de circuits

  • Hors des sentiers battus
Les beautés du sud-ouest
Env. 10 jours à partir de 640 €
  • Incontournables
Le meilleur de l'Irlande du nord au sud
Env. 15 jours à partir de 1 020 €
  • Charme et insolite
A deux, en manoirs dans le Connemara
Env. 8 jours à partir de 1 480 €
Expérience ajoutée !
Vous pouvez ajouter d'autres expériences à votre projet avant de le transmettre à une agence locale
Voir mon projet de voyage