Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?
Covid-19 Evaneos vous informe
Lituanie

La Lituanie, entre Europe et Russie

Indépendante de l’URSS depuis 1990 après cinquante d’occupation soviétique, la Lituanie a connu quelques difficultés pour retrouver son dynamisme économique. Pour se tourner un peu plus vers l’Europe, il a fallut en effet réformer les lois, instaurer de nouvelles réglementations économiques et faire face à la concurrence internationale.

Survol de la Lituanie

La Lituanie est l’un des trois pays Baltes, celui situé le plus au sud, aux frontières de la Lettonie, la Biélorussie, la Pologne et la Russie (enclave de Kaliningrad). D’une superficie de 65 000 km², le pays se découpe en cinq régions, l’Aukštaitija au nord-est, la Samogitie au nord-ouest, la Dzūkija au sud-est, la Suvalkija au sud-ouest et la Lituanie Mineure sur la côte, dans lesquels vivent près de 3 millions d’habitants, répartis majoritairement dans les grandes villes à ne pas manquer lors de votre voyage en Lituanie comme Vilnius, Kaunas, Klapeida, Siauliai et Panevezys. 84% de Lituaniens représentent la majorité des habitants du pays, auxquelles viennent s’ajouter les minorités polonaise (6,6%), russe (5,8%), et biélorusse (1,2%).

Le chemin vers l'Union Européenne

Dès 1995, la Lituanie manifeste son désir d’adhérer à l’Union Européenne, mais le chemin sera long notamment à cause de points sensibles tels que la fermeture de centrale nucléaire lituanienne exigée par l’UE pour achever le processus d’adhésion. En mai 2004, la Lituanie devient officiellement membre de l’UE en même temps que 9 autres pays. C’est un premier pas vers l’Europe qui n’est pas suffisant pour un pays qui connaît des difficultés économiques retardant l'adoption de l’euro. Si les Lituaniens s’accordaient à croire à une entrée dans la zone euro en 2007, il a fallut encore 8 ans de négociation, deux crises économiques en 2008 et 2011 et l’attraction de Vilnius comme Capitale Européenne de la culture en 2009 pour finalement rentrer dans les critères européens et voir le litas, la monnaie lituanienne, se transformer en euro le 1er Janvier 2015, facilitant ainsi le voyage des globe-trotter européens.

L'homosexualité en question

Si l’appartenance à l’Union Européenne semble donc pleinement reconnue, certaines positions sur des sujets d’actualité adoptées par la Lituanie gênent l’UE, et rapprochent au contraire le pays de la Russie. Le point le plus brûlant qui a récemment fait polémique dans ces deux pays au comportement semblable n’est autre que l’homophobie, fléau très présent en Lituanie. En 2009, le Parlement lituanien a en effet voté un amendement, auquel s’est opposé le Président, interdisant tout propos favorable à l’homosexualité afin de garantir la "protection des mineurs". La Lituanie ne reconnaît ni le mariage ni l’union civile et offre peu de droits à ses habitants homosexuels qui, à défaut d’une organisation massive pour leur défense, doivent céder à la loi du silence devant des hommes politiques très conservateurs qui considèrent l’homosexualité comme une maladie. Pour les homosexuels lituaniens, l’intégration totale de leur pays dans l’UE reste une chance de plus, grâce aux condamnations systématiques du Parlement Européen des actes homophobes, de lutter contre la discrimination qu’ils subissent quotidiennement.

Le Palais Présidentiel à Vilnius

Ségolène Renoud-Lyat
21 contributions
Mis à jour le 11 septembre 2015

Idées de circuits

  • Incontournables
Vilnius, perle baroque
Env. 4 jours à partir de 200 €
  • Incontournables
A la découverte de ses richesses
Env. 4 jours à partir de 430 €
combiné
  • Incontournables
Randonnée à travers les Pays Baltes
Env. 10 jours à partir de 1 140 €
Expérience ajoutée !
Vous pouvez ajouter d'autres expériences à votre projet avant de le transmettre à une agence locale
Voir mon projet de voyage