Mon espace personnel

La Mer d'Emeraude, paysage de rêve

Ouverte sur la baie de Diego Suarez et sur l’océan Indien, la Mer d’Emeraude est, selon moi, incontournable lors d'un voyage à Madagascar. Amateurs de sports nautiques seront au paradis ici !

Un lagon aux eaux couleur d’émeraude

Située dans la baie de Diego Suarez, la Mer d’Émeraude fait partie des plus beaux paysages que j’ai eu la chance de voir lors de mon séjour à Madagascar. Imaginez un immense lagon à l’orée de l’océan Indien, dans lequel un sable blanc renvoie une magnifique teinte turquoise à l’eau, dont la profondeur n’excède pas quelques mètres.

Au milieu de cette étendue, des îles - ou plutôt îlots – sur lesquels poussent quelques palmiers, complètent le paysage. Sous l’eau, un grand nombre d’espèces de poissons, de tortues et de raies. On ne doit pas être loin du paradis.

« Un aller pour Ramena azafady »

L’accès à la Mer d’Émeraude se fait en bateau de Diego Suarez ou depuis le petit village de Ramena à quelques kilomètres au nord de la ville. On peut rejoindre Ramena en taxi, négociez alors l’aller-retour, ou en taxi-brousse pour moins d’un euro, renseignez vous auprès des chauffeurs pour savoir à quelle heure est le dernier retour.

Une fois à Ramena, de nombreux propriétaires de bateaux se trouvent sur la plage et attendent les touristes. Comptez environ 50 000 ariarys la journée d’excursion, repas compris. Quelques hôtels ont vu le jour dans ce petit village de pêcheur et permettent de passer quelques jours dans les environs.

Si vous décidez de rester dans les alentours, je vous conseille une balade à la Montagne des Français, située non loin de Ramena. Au milieu de la forêt et des baobabs, la montée permet d’accéder à un magnifique point de vue sur la région et sur la baie. A ne pas rater !

En mer moussaillons !

Une fois le tarif négocié avec le capitaine, on s’embarque sur son petit bateau en bois et on dresse la voile, direction une petite passe par laquelle on accède à la Mer d’Émeraude. A proximité de la passe, les fonds sous-marins sont riches, c’est la première occasion de sortir les masques et les tubas que le capitaine a apporté et de plonger. C’est là que j’ai vu ma première tortue !

Après avoir pataugé entre les coraux, on remonte sur le bateau et on entre véritablement dans la Mer d’Émeraude. Le spectacle est saisissant. L’eau est d’une magnifique couleur turquoise, presque laiteuse. On aperçoit au loin des tâches d’un vert éclatant, ce sont les îles de Nosy Diego, Nosy Suarez et Nosy Antaly Be.

L'île de Nosy Diego

Snorkeling et poisson grillé…

Après avoir parcouru la distance qui nous sépare d’elles, on accoste sur une plage paradisiaque de sable blanc sur laquelle quelques arbres et palmiers apportent un peu d’ombre. En attendant que le repas soit préparé, je vous encourage à explorer les fonds marins aux alentours de la plage, ils sont pleins de vie !

Pendant que l’on déguste un délicieux poisson grillé fraîchement pêché, on voit au loin des kitesurfeurs - pour qui la Mer d’Émeraude est un immense terrain de jeu - glisser sur l’eau à toute vitesse, entraînés par leurs immenses cerfs-volants. En fin d’après-midi, le bateau nous ramène sur la plage de Ramena, un sourire jusqu’aux oreilles…

Simon Hoffmann
239 contributions
Mis à jour le 4 mars 2016