Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?
Covid-19 Evaneos vous informe
Madagascar

Partir à Madagascar : quel budget prévoir ?

Avec 60% de sa population déclarée en sous-emploi, Madagascar reste véritablement encore aujourd'hui l'un des pays les plus pauvres au monde et donc l'un des moins chers.

Cependant, si certains déclareront pouvoir faire un voyage à Madagascar avec 200 000 ariary par mois (soit près de 80 euros), d'autres en dépenseront dix fois plus sans le moindre effort. Aussi, comme dans tous les pays, la consommation dépend de l'exigence de chacun en terme de logement, de transport ou de loisirs.

Voici quelques informations afin d'estimer votre budget.

Madagascar pour toutes les bourses

Les voyageurs à Madagascar à petit budget trouvent encore des adresses d'hôtels rudimentaires à partir de 13 000 ariary (3,60 €) et se déplacent d'une grande ville à une autre en taxi-brousse avec 20 000 ariary (5,50 €) seulement.

Bien sûr, les lieux les plus reculés étant très mal desservis, il n'est pas rare d'avoir payé 50 000 ariary (14 €) pour 500 kilomètres, mais de devoir verser le double pour les 30 kilomètres suivants. En ville, en revanche, les taxis restent également abordables (4 000-6 000 ariary soit 1,10 €-1,70 €).

Avec un peu plus de moyens (soit environ 40 €/jour), offrez-vous des nuits dans des hôtels de meilleur standard à 26 000-52 000 ariary soit 7-15 € maximum !

Pour les personnes qui préfèrent voyager dans le luxe (hébergement avec eau chaude dans un lodge haut de gamme, 4x4 avec chauffeur et déplacements en avion), le budget peut monter… L'addition peut donc s'élever à 104 000 ariary (29 €) la nuit et 150 000 ariary (42 €) la location d'un véhicule tout terrain par jour avec son chauffeur. Cela reste donc raisonnable.

Taxi à Tamatave @Servane Rigault

Télécharger gratuitement le guide Madagascar à imprimer !
Au programme : conseils utiles, quand partir, informations pratiques...
Télécharger mon guide Madagascar

Un festin de la mer pour 2 euros !

Partout sur l'île, les Malgaches des régions côtières vivent de la pêche. Aussi, il vous sera toujours possible de vous rapprocher de votre guide pour lui suggérer de modifier le menu du jour, en préférant un fruit de la mer à du thon en boîte. En effet, aux abords des plages, à l’ombre d’un arbre du voyageur (ravinala ), s’échappent souvent les fumées odorantes d’un poisson grillé ou d’un crustacé couleur corail dont l’œil narquois vous observe jusqu’à sa dernière minute de grill. Un luxe gastronomique bien plus savoureux qu'un restaurant de plage privé où l'on ne déguste que la note !

Sachez cependant que vous pourrez tout de même vous offrir une bonne table pour un budget non moins raisonnable de 5 € ou 15 € maximum.

Si jamais vous ne trouvez plus assez de petite monnaie (2000 - 2500 ariarys soit moins de 0,70 €) pour vous acheter une dernière bouteille d’Eau vive, l’eau minérale nationale PM ou GM (petit ou grand modèle), faites un geste écologique en préférant vous hydrater avec le rano vola, l’eau de cuisson du riz que l’on vous servira à volonté…

Et, alors que la guitare donne le « la » et que les rires fusent avec légèreté, vos hôtes n’hésiteront certainement pas à vous offrir quelques verres de betsa, un rhum artisanal au jus de canne et aromatisé d’écorces ou de fruits sauvages. Ce geste généreux et spontané contre le seul plaisir de vivre ces instants avec vous, ce qui n’a absolument pas de prix dans le cœur d’un Malgache !

Servane Rig
16 contributions
Mis à jour le 6 juillet 2016

Idées de circuits

  • Hors des sentiers battus
Grand Ouest : Terres sauvages et vie locale
Env. 21 jours à partir de 3 260 €
  • Incontournables
Légendaire Route du Sud
Env. 9 jours à partir de 1 000 €
  • Hors des sentiers battus
Découverte du massif Makay et du Sud de l'île
Env. 12 jours à partir de 1 470 €
Expérience ajoutée !
Vous pouvez ajouter d'autres expériences à votre projet avant de le transmettre à une agence locale
Voir mon projet de voyage