Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

L'extraordinaire richesse de la faune de Mayotte

L'extraordinaire richesse de la faune de Mayotte provient particulièrement du fait que l'île aux parfums est encore une destination préservée du tourisme de masse. Profitez de votre séjour à Mayotte pour la découvrir.

La faune marine

Pouvant atteindre des profondeurs de 70 m, ceinturé d'une barrière de récifs de 195 km de long, le lagon de Mayotte abrite beaucoup d'espèces marines. Sa différence, par rapport aux autres lagons, est que par endroits, la barrière de corail est double. La faune marine de Mayotte comprend 770 genres de poissons de mer, appartenant à 356 espèces différentes et à 114 familles.

Ce n'est que depuis quelques années qu'une sensibilisation à la protection des richesses naturelles de Mayotte a été faite auprès de la population. Un parc marin a été créé en 2010 qui assure, entre autres choses, le suivi des écosystèmes et met en valeur le patrimoine naturel de la mangrove et de la mer en le protégeant.

Le long des côtes, le récif frangeant abrite une multitude poissons aux couleurs chatoyantes et de coraux. C'est ainsi que vous pourrez facilement, en partant de la plage, aller admirer poissons chirurgiens, balistes, poissons clowns, coffres, mérous de belle taille, capitaines et autres espèces qui passeront à côté de vous sans peur. Il ne faut pas non plus oublier les étoiles de mer aux couleurs diverses, les coquillages et bien sûr l'hippocampe, symbole de Mayotte (très difficile à voir). Attention, beaucoup espèces sont protégées et il est interdit de les ramasser.

Vous croiserez aussi une autre habitante qui se promène dans les eaux turquoise du lagon, c'est la tortue. Elle vient chaque année pondre sur les plages de Moya ou de Sazyley. A Mayotte, vous êtes sûr de nager avec des tortues à Moya, à N'Gouja ou sur d'autre plage qu'elles affectionnent.

Si vous allez en bateau dans le lagon, vous verrez certainement des dauphins. On en recense 17 espèces à Mayotte. Ils aiment jouer à proximité des embarcations. Entre juillet et octobre, les baleines à bosses viennent chaque année mettre bas et élever leur petit dans les eaux calmes qui bordent Mayotte. Elles restent plutôt à l'extérieur du lagon, mais il arrive qu'elles pénètrent par les passes et il est fort possible d'en croiser à l'intérieur de la barrière. Si en plus, vous avez la chance d'entendre le mâle chanter, vous garderez un souvenir inoubliable de vos vacances à Mayotte.

La pêche au harpon est interdite dans le lagon.

Un maki de Mayotte

Faune terrestre

Si la faune de Mayotte est importante sous l'eau, elle est aussi très présente sur terre. Un des premiers animaux que vous ne manquerez pas d'apercevoir est le maki. Ce sont des lémuriens qui vivent en bande. Ils se nourrissent exclusivement de fruits mûrs.  Souvent la mère ouvre le cortège et le père ferme la marche (Mayotte est un régime matriarcal…). Il n'est pas rare de les voir même à Mamoudzou faire les équilibristes sur les fils de téléphone. Dès qu'un régime de bananes est sur le point d'être coupé ou que les manguiers regorgent de fruits jaunes, ils arrivent.

Les roussettes, chauves-souris frugivores, déploient leurs ailes dès que la luminosité baisse et elles adorent venir boire dans la fleur du bananier. Il y en a beaucoup sur tout l'île, vous ne pourrez pas les manquer.

Un autre animal caractéristique de Mayotte est le zébu. Vous en croiserez souvent au milieu de la route.

Côté reptile, le gecko, de la catégorie des lézards, appelé "margouillat", vert avec des zébrures rouges, chasse de jour comme de nuit, principalement des insectes. Il en existe plusieurs espèces sur l’île avec des couleurs variées. Le caméléon fait aussi partie de la faune terrestre de Mayotte ainsi que d'autres lézards.

Les mangroves abritent de nombreux oiseaux : paille en queue, martins pêcheurs, hérons ou sternes volent majestueusement au dessus du lagon.

Il n'existe pas de serpents dans la faune de Mayotte sauf des couleuvres. Le seul animal auquel il faut vraiment faire attention, avec les moustiques, est la scolopendre. Elle ressemble à un mille pattes très poilu et sa piqûre est très douloureuse.

Cathy Trichet
181 contributions
Mis à jour le 9 décembre 2015