Les traditions de la culture mongole ont des racines multiples : celles des peuples nomades et de leurs croyances parfois chamaniques, du bouddhisme, de l’Islam...Dans un esprit de respect et des syncrétisme tout à fait unique.
Tout au long de l’année, de nombreuses cérémonies rassemblent les mongols de tout bord, voici une présentation des principaux festivals de Mongolie.

Le Naadam

Le plus grand événement est sans aucun doute le Naadam, qui se déroule chaque année entre le 11 et le 13 juillet. C’est l’occasion d’une grande compétition de lutte, tir à l’arc et de courses de chevaux : les trois « sport virils » traditionnels de Mongolie. Pendant ces trois jours, fériés dans tout le pays, se succèdent jeux et spectacles, dans une ambiance extraordinaire.

Le Tsagaan sar

Le nouvel an lunaire, appelé Tsagaan Sar, est un aussi un événément majeur en Mongolie. Grande célébration familiale dont les traditions remontent à plusieurs siècles, le Tsagaan Sar tombe généralement le premier jour d’un mois de printemps, en fonction du calendrier lunaire. De grandes tables sont dressées dans les villages, les maisons sont décorées, les vêtements sont flambant neufs....Le Tsagaan Sar est aussi l’occasion d’un grand match de lutte mongole diffusé à la télévision le dernier soir, et suivit par des millions de téléspectateurs.

Le jour des nomades

Bien que ce festival ait été crée dans un but touristique, sa notoriété rapidement acquise et sa dimension culturel en font un événement d’importance. Il a lieu chaque année dans la réserve naturelle de Gun-Galuut, à 130km à l’Est d’Oulan-Bator, les 17 et 18 septembre.
Ces deux jours sont l’occasion de découvrir les coutumes des peuples nomades à travers des jeux organisées dans une ambiance bon enfant : attraper des chevaux et les dompter, monter une yourte, lancer le lasso...Hommes, femmes et enfants participent à ces jeux, puis c’est à vous ! En effet, les voyageurs sont invités à essayer eux aussi ces disciplines originales !
Le jour des nomades est aussi l’occasion découvrir le folklore musical et artistique des nomades mongols, dont les fameux chants dyphoniques « Khoomii », ainsi que déguster les plats typiques de la gastronomie nationale.