Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Les rochers aux formes intrigantes du Gorkhi Terelj

Non loin d’Oulan-Bator (ou Ulaanbaatar), accessible via de vraies routes goudronnées, le Gorkhi Terelj et ses montagnes verdoyantes guettent les campeurs. En été, les paysages semblables aux montagnes alpines apportent un air frais dans ce grand espace aux arbres gigantesques. D'immenses rochers de granits, plutôt impressionnants, se dressent majestueusement dans les airs, et, comme les nuages, on s’amuse à leur attribuer des formes.

Une nature luxuriante

Avec ses paysages montagneux et vallonnés, le Gorkhi Terelj est un lieu idéal pour se reposer ou faire du sport. Ici, les panoramas sont bien différents de ceux de l’Ouest, la steppe n’y est plus, l’herbe n’est pas rase, et les chemins se font plus accidentés. Les arbres, entre conifères, bouleaux et sapins frémissent bien plus souvent au son du vent, et les animaux, différents des autres lieux de Mongolie, se font eux aussi plus « alpins ».

Au Gorkhi Terelj, le tourisme est davantage développé, ce qui facilite considérablement l’organisation d’escapades, mais dénature quelque peu le paysage. De nombreuses activités sont possibles, simple promenade, randonnée à pied ou à cheval et même escalade. Le Gorkhi Terelj présente aussi l’opportunité d’entrer en pleine contemplation puisque dans ces beaux paysages frais et reposants, de nombreux esprits abritent les lieux, notamment certains rochers, qui sont vénérés.

Parc national du Gorkhi Terelj

Séjourner dans le Gorkhi Terelj, c’est aussi prendre le temps d’admirer faune, flore et histoire. Les ornithologues trouveront ici leur bonheur puisque de nombreux oiseaux migrateurs viennent sur ces terres-là. Les férus de fleurs seront en extase dans le parc puisque les très rares edelweiss, symbole d’éternité en Mongolie, poussent partout ! Enfin, les archéologues et historiens se raviront de partir à la découverte des nombreux sites historiques qui peuplent les paysages mongols. Ainsi, à Terelj, sur les rives de la rivière, des tombes de l’époque xiongnu se laissent entrevoir. Ces sépultures, dressées en l’honneur de grands guerriers, sont les plus anciennes de l’Asie centrale découvertes à ce jour. Un séjour en Mongolie mêle aisément intérêt pour l’histoire, attrait pour la nature et envie d’aventure.

Des rochers intrigants

Géants rochers de granit que l’érosion a ainsi façonnés au cours des siècles, ils s’élèvent majestueusement parmi les sapins. Plutôt originaux, il est très aisé de leur attribuer des formes, humaines ou animales. L’un d’entre eux est vénéré par les Mongols puisqu’il a pris la forme d’une tortue, animal sacré en Mongolie. Par ailleurs, durant un voyage en Mongolie, on découvre de nombreuses statues de tortue sur le territoire, comme à Karakorum par exemple. Cet animal personnifie la paix, la sagesse et la longévité. Ce rocher est tout simplement monumental et c’est sans doute le plus emblématique du parc. Il semblerait avoir été créé et poli par un sculpteur aux ambitions tout aussi spectaculaires. Pourtant c’est bel et bien la nature qui est à l’œuvre. L’érosion continuant son processus, le rocher de la tortue prendra sans doute une autre forme dans les siècles à venir.

Sous un ciel d’un bleu profond, ce rocher, situé dans un paysage vallonné, laisse apercevoir des perspectives verdoyantes nuancées, sillonnées par des rivières et clairsemées, ici et là, de teintes blanches, les yourtes. Un tableau grandeur nature.

Marie Cavalié
28 contributions
Mis à jour le 21 mars 2016