Lors d’un voyage en Papouasie occidentale, vous aurez peut-être la chance d’assister à l’un des festivals célébrés par les ethnies du peuple Papous. Ces fêtes sont l’occasion unique de découvrir les rites traditionnels de ces tribus méconnues.
Présentation des principaux festivals de Papouasie.

Suku Dani et Tari Peram

C’est dans la partie Nord du pays, chez les Dani-Lani et les Yali, tribus les plus accueillantes de l’île que vous pourrez assister, au mois d’août, aux festivals de Suku Dani et Tari Peram. Ce rassemblement annuel regroupe les tribus Papous des hautes-terres pour plusieurs jours de célébration : tenues traditionnelles de toute beauté, danses tribales et simulacres de combats guerriers sont au menu de ce festival flamboyant.

Le War Festival de Wamena

Au début du mois d’août, le War Festival rassemble de nombreuses tribus en tenues traditionnelles pour une sorte de compétition autour des activités quotidiennes : tissage de « noken » (filets à provisions), concerts de « pikon » (guimbarde de bambou), lancés de sagaies, tir à l’arc, courses de cochons...Dans une ambiance bon enfant, les tribus jouent à « la guerre ».

Le Festival de Goroka

Au mois de septembre, le festival de Goroka est une fête officielle qui regroupe dans un stade les principales tribus des hautes-terres pour deux jours de célébration. Ouvert au plus grand nombre, touristes et locaux, c’est une sorte de défilé des tribus Papous, toutes réunies dans un concert de danseurs, chanteurs, musiciens. On peut compter jusqu’à 2000 personnes sur la pelouse, tous vêtus de costumes traditionnels et de masques. Impressionnant !