Destinations
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?
Covid-19 - Où voyager ?Découvrir
Paraguay

Le Paraguay, paix et justice en Amérique du Sud

Ce que nous connaissons de l'Histoire du Paraguay date essentiellement de l'arrivée des Européens sur place à partir du XVIe siècle.

L'arrivée des colons

C'est Juan de Salazar qui fonda Asuncion, l'actuelle capitale, l'année 1537, pile le jour de l'Assomption qui lui donna son nom. Très tôt, la ville devint un emplacement capital au sein l'Amérique du Sud. Conquistadors et jésuites s'y succédèrent pour s'enrichir et pour christianiser. On commença à sédentariser les Indiens et à exploiter la terre. Le Paraguay, entre le royaume du Pérou et le port de Buenos Aires, était, de par sa situation géographique, un lieu de passage très fréquenté des aventuriers du Nouveau Monde.

Le statut particulier accordé aux Indiens par les jésuites déplaisait parfois aux colons espagnols ou portugais en quête d'esclaves et des conflits ne tardèrent pas à éclater. En conséquence, il faut attendre la nuit du 14 au 15 mai 1811 pour que soit enfin proclamée l'indépendance. Une indépendance mouvementée puisqu'elle débute avec le règne controversé de José Gaspar Rodríguez de Francia qui isole le pays du reste du monde. Cela dit, cet isolement permettra déjà de créer ce sentiment de paix si tangible au Paraguay.  

Un pays indépendant mais une paix encore relative

En effet, dès 1865, le pays s'engage dans la « Guerre de la Triple Alliance ». Une guerre contre pas moins de trois ennemis : l'Argentine, le Brésil et l'Uruguay. Une guerre que le Paraguay ne peut pas remporter et qui lui coûtera beaucoup. Le pays perd alors en intérêt, aussi bien aux yeux de l'Occident que des empires le bordant. Il prendra part, à ses dépens cette fois, à une deuxième guerre, déclarée contre lui par la Bolivie sa voisine. La guerre du Chaco s'étalera sur trois ans, de 1932 à 1935. Le Paraguay en sortira cette fois vainqueur. Si le pays en profite pour s'agrandir au niveau territorial, la paix reste une nouvelle fois toute relative et les systèmes politiques qui s'enchaînent ne permettent pas au peuple paraguayen de connaître une véritable sérénité. Il faut attendre 1989 pour que se termine la dictature d'Alfredo Stroessner, qui aura duré 35 longues années.

Cathédrale d'Asuncion

Un pays en perpétuelle évolution

La démocratie au Paraguay est donc encore toute récente et le pays ne cesse d'évoluer ces dernières années. De plus en plus libérale, son économie est en pleine croissance et il est difficile de l'analyser tant les micro-entreprises, sinon les commerces de rue, peuvent avoir un impact qu'il serait délicat de quantifier.

L'agriculture reste la première ressource de ses habitants, suivie de peu par le secteur industriel. Le tourisme n'y est pas encore très développé et s'il faudrait demander aux habitants ce qu'il en est de la justice, la paix de la devise nationale semble aujourd'hui acquise. Encore considéré comme un pays pauvre, le Paraguay est riche d'une certaine douceur de vivre que peu de pays peuvent se targuer de posséder.  

Marie-Aurélie Graff
69 contributions
Mis à jour le 7 avril 2016
Expérience ajoutée !
Vous pouvez ajouter d'autres expériences à votre projet avant de le transmettre à une agence locale
Voir mon projet de voyage