Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Les belles plages du centre du Portugal

Quelques kilomètres à peine après avoir quitté Porto, en direction de Lisbonne, le voyageur découvrira d'immenses étendues de sable clair. Derrière des dunes, constituées par le vent soufflant quasiment en permanence sur le littoral, des villages de pêcheurs traditionnels côtoient les surfeurs et leur équipement dernier cri.

Jupes noires et vagues de Nazaré

L’ancienne petite ville de pêcheurs, qui jusqu’au début des année 2000 était avant tout connue pour son port de pêche et ses traditions ancestrales, est aujourd’hui surtout fameuse pour ses grosses vagues. Le voyageur qui déboule le long des falaises de la ville croisera probablement, marchant sur la plage, l’une des dernières femmes de pêcheurs qui continuent à porter les fameuses jupes noires. Une tenue traditionnelle composée de sept jupes noires superposées l’une sur l’autre que les femmes de pêcheurs portent lorsqu’elles vont récupérer la collecte de leur mari et l’étendre au soleil, sur l’un des filets présents sur la plage.

Les images de poissons qui sèchent au soleil étaient jusqu’à il y a peu de temps le symbole de Nazaré. Mais depuis les années 2000, elles sont remplacées par les images des vagues incroyables sur lesquelles les surfeurs du monde entier se donnent à cœur joie. Depuis 2010, le projet ZON North Canyon attire les touristes à l’affût d’une des vagues de plus de 20 mètres que l’océan offre aux amateurs de sports extrêmes quelques jours par an. 

Les dunes du littoral atlantique

J’ai eu l’occasion de découvrir cette partie du pays lors d’un voyage à vélo reliant Porto à Lisbonne. La découverte de ces plages a été une véritable surprise.

Sur les dunes de Sao Jacinto

De la plage de São Jacinto au large d’Aveiro à celle d’Osso da Baleia près de Pombal en passant par celle d’Esposende, le littoral atlantique du centre du Portugal est composé de larges dunes souvent protégées par des réserves naturelles. Assez peu fréquentée des touristes étrangers, qui lui préfèrent les plages du sud du pays, la côte atlantique est encore très sauvage et beaucoup plus préservée. A São Jacinto comme à Osso da Baleia, la plage ne peut être rejointe qu’après une bonne promenade au milieu des dunes, à travers des passerelles en bois qui se noient complètement dans le décor local.

Une fois arrivé, les plages sont de vastes étendues de sable où familles et enfants s’adonnent à toutes sortes de jeux.

J’ai particulièrement aimé cette partie du Portugal en plein hiver, lorsque les plages sont quasiment désertes et que le vent fort souffle sur les visages et soulève les vagues. C’est alors un vrai sentiment de liberté qui s’est emparé de moi.

Adeline Haverland
63 contributions
Mis à jour le 16 février 2016