Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Un séjour enchanteur au lac Ladoga

Si vous n'avez pas connu la beauté nordique, ou si vous l'avez connue et aimée, retirez-vous pour quelques jours autour du lac Ladoga ! Situé à 50 km à peine de Saint-Pétersbourg, ce géant, le plus grand lac du continent européen, parait pourtant perdu comme en pleine Laponie. Avec son littoral quelque peu déchiqueté et rocheux, les grands espaces de forêts qui le bordent, sa ruralité, son immensité, ses îles, le Ladoga est un bastion de sérénité. On peut s'y baigner, naviguer, se balader sur les berges, grimper sur les rochers, apprécier ses petits trésors de patrimoine humain comme le Monastère de la Transfiguration ou la forteresse d'Orechek : ce grand lac baltique a de quoi séduire.

Un géant de la nature

A l'image de la Russie, immense, le lac Ladoga l'est, immense. Une incroyable étendue d'eau douce de 17 700 km2, à deux pas de la mer Baltique et aux portes des grandes forêts de la Carélie russe. Issu des grandes glaciations, il forme une masse circulaire ouverte, comparé aux autres grands lacs fino-russes, souvent découpés, formant des bras, des détroits.

Vous avez deux moyens pour explorer ses beautés ; le premier est de naviguer. Depuis le lac, vous pourrez apprécier les paysages des rives sauvages, surtout ceux de la portion nord, qui offrent des reliefs rocheux pittoresques découpés par le bord du lac et formant d'innombrables criques. C'est aussi le meilleur moyen pour explorer les îles Valaam, avec leur nature sauvage et leurs formations rocheuses, et les autres îles de la partie nord du lac. Vous pourrez aussi partir au "large" et avoir l'impression d'être en pleine mer. L'autre moyen, naturellement, est de marcher, d'aller de plage en plage, de crique en presqu'île. Si le sud, avec ses belles plages, est plus propice aux plaisirs balnéaires, c'est le nord qu'il faudra viser pour vous perdre dans la nature nordique et observer la faune sauvage : élans, ours bruns, lynx, oiseaux.

Des bijoux de sites architecturaux

La forteresse d'Orechek sur le lac Ladoga

Malgré ses airs de solitaire du Grand Nord, le lac Ladoga est un point phare du Nord-Ouest russe, aux portes de Saint-Pétersbourg, à proximité de la Finlande. Dans son histoire, il a été un enjeu de contrôle de la région pour les peuples rivaux : Russes (notamment Novgorodiens), Suédois, Varègues, Finlandais. Il constitua la frontière suédo-russe lors de la Grande Guerre du Nord, avant que la Russie n'en prenne totalement le contrôle.

La forteresse d'Orechek, qui depuis son île garde le débouché de la Neva à proximité de la vieille cité de Chlisselbourg, au patrimoine très préservé, témoigne de cette histoire. Classées à l'UNESCO, la forteresse et la vieille ville sont des sites d'une grande qualité. L'église orthodoxe a aussi su s'approprier les îles sauvages du lac pour offrir paix et sérénité à ses moines. On trouve de très beaux monastères autour du lac, comme celui de l'île de Novevets qui date du XIVe siècle ou celui de la Transfiguration sur l'île Valaam. Il y a enfin le charme des petits ports de pêche comme Sortavala, Siastroï et Novaya Ladoga.

Nicolas Landru
264 contributions
Mis à jour le 23 février 2016