Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?
Covid-19 Evaneos vous informe
Russie

Géographie et habitat naturel de Russie

La Russie, qui est le plus grand pays au monde, s’étend sur deux continents : l’Europe et l’Asie. Connue pour ses températures extrêmes et hostiles, la Russie est aussi un pays aux terres vastes et étendues inhabitées, que l'on peut facilement contempler lors d'un voyage en train. D’ailleurs, lorsque l’on observe une carte de Russie, on se rend compte que seules les parties méridionale et européenne sont pourvues de grandes villes ; le reste de la Russie, avec une toundra hostile et des températures invivables, est plutôt dépeuplé. En route pour un voyage en Russie à la découverte de sa géographie !

Géographie russe

Plaines et plateaux recouvrent majoritairement la Russie, avec de temps en temps, quelques chaînes montagneuses : l’Oural, qui constitue la frontière terrestre entre les continents européen et asiatique, et dans le Sud, le Caucase, l’Altaï, les monts Saïans et les monts Iablonovy. Le Nord-Est, au Kamtchatka, est caractérisé par une importante chaîne de volcans. Quant au Sud, il est marqué par un grand lac, non loin de la Mongolie : le lac Baïkal, qui a l'eau la plus pure au monde. Fort de son relief, il a développé un micro climat des plus intéressants. Cela dit, en raison de la force des plaques tectoniques, ce plateau de Sibérie est souvent sous l’emprise de séismes importants.

Découvrir la Russie, c'est aussi se laisser bercer par les flots de nombreux fleuves, entre la Lena, l'Amour, l'Ienisseï, l'Angara, la Volga… Par ailleurs, les amateurs de détente qui seraient de passage au lac Baïkal, se réjouiront de la présence de sources thermales dans les alentours, comme par exemple à Archan ou Goriatchinsk.

Sources thermales de Goriatchinsk

La Russie recèle également de nombreuses ressources naturelles : les sols regorgent de richesses, notamment de pétrole et de gaz. Le charbon est aussi répandu sur les terres russes et de nombreuses mines sont en activité, faisant de ce secteur l’un des plus attractifs sur le marché du travail.

Climat en Russie

Avec un climat continental des plus rigoureux, la Russie est connue pour ses températures extrêmement froides avoisinant bien souvent les -30°C en hiver, et, pour certaines régions très hostiles, les -60°C. Néanmoins, ce froid, extrêmement rude, présente quelques avantages : le soleil est toujours au beau fixe et l’air est très sec. Peu de chances donc d’attraper des microbes !

Les hivers très rudes sont assez difficiles pour quelqu’un qui n’a pas l’habitude de telles conditions : en effet, les habitudes changent, on sort moins et se promène moins. Toutefois, les paysages sont de toute beauté, entre les arbres givrés, les banquises, les rivières gelées.

Saint-Pétersbourg en hiver

En été, les paysages changent, les températures se font bien plus chaudes, jusqu’à +40°C et l’air reste assez sec. Aux alentours de Moscou, en raison de cette chaleur étouffante, des incendies se déclarent souvent.

Faune et flore russes

Malgré le froid qui domine le pays, la Russie est marquée par des climats différents, conférant aux régions des particularités géographiques et climatiques, entre taïga, toundra et steppe.

Le Nord de la Russie est marqué par la toundra, terres vierges et rases où mousses, lichens et fougères prolifèrent. La terre est peu propice à la croissance des grands arbres car le sol est gelé très profondément. Dans cette partie de la Russie, extrêmement froide et dépeuplée, les animaux ont pris possession des lieux, entre ours blancs, phoques, et rennes.

Le Sud de la toundra évolue vers une taïga, au sol favorable à la croissance de beaux arbres. Ainsi s’étendent à perte de vue des forêts de pins, mélèzes, sapins. Encore plus au sud, les feuillus apparaissent, avec de nombreux érables, peupliers, bouleaux. Le bouleau est d’ailleurs l’arbre représentatif du pays et de nombreux objets artisanaux sont fabriqués à partir de son écorce. Les forêts sont peuplées de nombreux animaux, allant de l’ours brun au cerf, du sanglier au lièvre, en passant par les lynx et les loups.

Enfin, le Sud de la Russie se métamorphose progressivement en une belle steppe qui s'étend jusqu’en Mongolie.

Certaines régions de Russie, comme le lac Baïkal, ont développé un climat propre, propice au développement d’une flore et d’un faune uniques. Ainsi, le phoque (nerpa) nage dans les eaux du lac. Il s’agit du seul phoque d’eau douce au monde. Le lac abrite aussi des poissons uniques au monde, comme l’omoul, qui est extrêmement prisé en Russie.

Flore du Lac Baïkal

Par ailleurs, de nombreuses réserves et parcs naturels se trouvent en Russie, dans lesquels on peut observer un habitat naturel intéressant. 

Marie Cavalié
28 contributions
Mis à jour le 14 juin 2016

Idées de circuits

  • Hors des sentiers battus
Saint-Pétersbourg et Novgorod en été
Env. 7 jours à partir de 700 €
  • Hors des sentiers battus
Vivez Saint-Pétersbourg l'été comme un local
Env. 7 jours à partir de 1 000 €
  • Incontournables
Découverte de Saint-Pétersbourg et sa culture
Env. 7 jours à partir de 960 €
Expérience ajoutée !
Vous pouvez ajouter d'autres expériences à votre projet avant de le transmettre à une agence locale
Voir mon projet de voyage