Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?
Covid-19 Evaneos vous informe
Suisse

Faire du sport dans les Alpes suisses

Sommets enneigés, glaciers, vallées verdoyantes, falaises calcaires, lacs et pâturages de haute montagne… Les Alpes suisses représentent pour beaucoup une destination rêvée en hiver comme en été, à l’instar des Alpes vaudoises à proximité du lac Léman. Un espace riche de ses nombreuses stations de ski et d’un domaine naturel renommé.

Parcourir les sommets de renoms des Alpes vaudoises

Le petit village des Diablerets représente l’une des stations de ski les plus connues des Alpes suisses : un site splendide au pied du massif éponyme enlacé par des prairies et des forêts grandioses, ponctuées de cirques de montagne et de cascades. Le lac Retaud à proximité des Diablerets recouvre une partie des alpages de sa lumineuse nappe d’eau scintillante.

Au sud des Diablerets, le Scex Rouge (2 971 m) est un endroit idéal pour les alpinistes. Le panorama est exceptionnel sur la chaîne alpine et le massif glacier des Diablerets.

Les Alpes vaudoises regorgent de villages montagnards à découvrir lors de vos vacances en Suisse, à l’instar de Gsteig : un ravissant bourg au paysage de carte postale avec son église médiévale et son auberge du XVIIe siècle décorée de frises et d’inscriptions. De Gsteig, le chemin est tout tracé vers les pistes du glacier des Diablerets, à plus de 3 000 m d’altitude, et vers le col de Sanetsch. Poursuivez votre route plus à l’Ouest, vers le village de Leysin. Un site magnifique en forme de terrasse dominant la vallée du Rhône, face aux célèbres dents du Midi (3 257 m). Depuis Leysin, l’accès est aisé en télécabine au sommet de la Berneuse (2 045 m).

Longer la route du col de la Croix

La route du col de la Croix est un itinéraire hors des sentiers battus le long des Alpes suisses, au milieu de paysages de vignobles et des forêts vaudoises. Aigle est un important centre viticole de la vallée du Rhône et de celle des Ormonts, une accueillante étape de plaine, idéale pour de belles promenades au bord du torrent de la Grande-Eau.

Depuis Aigle, vous pourrez vous rendre aux fascinantes gorges de la vallée des Ormonts, inscrites dans un étroit sillon boisé. À quelques kilomètres d’Aigle se dresse Ollon : un sympathique village vigneron renommé pour son panorama sur les massifs de la région.

Les amateurs de beaux panoramas aimeront faire une halte à Chesières, Villars-sur-Ollon et Arveyes : une station d’altitude facilement accessible où règne une douce tranquillité au milieu d’un paysage de moyenne montagne très reposant !

Poursuivez votre ascension vers les sommets montagneux, en vous rendant au Grand-Chamossaire (2 113 m) : un site magnifique au vaste panorama sur toutes les Alpes vaudoises. Mais attention tout de même, après Villars-sur-Ollon la montée devient sévère.

Lors de votre séjour, profitez de la proximité avec le Valais pour skier au Val de Morgins et d’Illiez, notamment à Champéry, l’un des plus vastes domaines skiables au monde.

Admirer le paysage d’Enhaut

De Saanen à Aigle, le pays d’Enhaut s’étend sur 60 km dans les Alpes suisses.

La Tour-de-Peilz (Riviera-Pays d'Enhaut)

Le paysage est pittoresque avec ses chalets montagnards vaudois en bois des stations de Rougemont, Rossinière et Château-d’Œx et ses vastes espaces naturels.

Je vous conseille la réserve naturelle de la Pierreuse, au pied du Gummfluh (2 458 m) pour sa splendide flore d’alpage et sa faune protégée. Prenez aussi le temps de vous rendre aux gorges du Pissot parcourues par les eaux de la Torneresse.

Je vous conseille de partir entre décembre et février, voire de mars à avril et de consacrer 10 jours à votre voyage.

Latéfa Faïz
306 contributions
Mis à jour le 5 avril 2016
Expérience ajoutée !
Vous pouvez ajouter d'autres expériences à votre projet avant de le transmettre à une agence locale
Voir mon projet de voyage