Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Dar Es-Salaam, un nom de rêve pour les voyageurs

Il est des villes dans le monde dont la seule évocation du nom sonne aux oreilles comme une invitation au voyage. Dar Es-Salaam a ce pouvoir !

Un nom mythique

Fermez simplement les yeux et mesurez l’effet immédiat que peut avoir le nom de Dar Es-Salaam sur votre esprit. Les amoureux du voyage et de l’aventure en frissonnent forcément. Dar Es-Salaam est un nom réellement mythique dont la simple évocation est à elle seule un appel irrésistible au départ. Ce rêve de découvrir cette ville au nom mythique, vous allez pouvoir le réaliser au cours de votre voyage en Tanzanie.

Si de nos jours Dodoma est la capitale officielle et Arusha le point de départ naturel des touristes en route vers les grands parcs comme par exemple le Ngorongoro ou le Serengeti et le Kilimandjaro, Dar Es-Salaam en plus d’être le poumon économique du pays reste à l’esprit de tous la ville mythique dont le nom signifie « Havre de paix ». Avouez que cela fait rêver.

Vous avez sans aucun doute en tête l’image de boutres navigant face à un port de pêcheurs ou celle de ruelles poussiéreuses où le mystère peut vous surprendre à chaque instant. Pour vous rendre compte de ce qu’il en est en réalité, le mieux est de vous y rendre et de constater par vous-même le mythe.

Vue sur le port de Dar Es-Salaam

Dar Es-Salaam aujourd’hui

Il ne devrait pas vous falloir bien longtemps en arrivant à Dar Es-Salaam avant de vous rendre compte que la réalité est assez éloignée de ce que l’on peut imaginer. Déjà du point de vue de la sécurité, Dar Es-Salaam n’est pas vraiment le havre de paix que promet son nom. Pour vos déplacements vous devez toujours vous renseigner sur les conditions de sécurité des quartiers dans lesquels vous comptez vous rendre, même en plein jour. La nuit il est totalement exclu de se déplacer à pied. Vous devez absolument prendre un taxi et toujours un officiel pour ne pas courir de risque.

En ce qui concerne les visites, vous pouvez par exemple aller voir la cathédrale Saint-Joseph et l’église luthérienne. Le National Museum and House of Culture peut aussi constituer une visite intéressante. En arpentant la rue des temples vous aurez l’impression d’avoir quitté le continent africain pour vous retrouver en Inde. Vous pourrez y visiter le Swaminarayan.

Pour retrouver l’atmosphère qui devait être celle de Dar Es-Salaam à l’époque où cette grande ville embouteillée en permanence n’était qu’un petit village de pêcheurs, vous allez devoir aller sur le port. Là vous verrez les boutres naviguer au loin avant de venir décharger leurs filets de poissons. L’agitation est typique et les scènes de vie plus authentiques. Voilà enfin un échantillon du Dar Es-Salaam tel qu’il fait rêver les voyageurs.

David Debrincat
896 contributions
Mis à jour le 12 avril 2016