Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Les 5 raisons d'aller au Turkménistan

Niché au cœur de l’Asie centrale entre l’Ouzbékistan, le Kazakhstan, l’Afghanistan et l’Iran, le Turkménistan est l’un des « pays en stan » les plus méconnus malgré ses atouts absolument indéniables ! Alors que vous choisissiez de visiter ses villes ou sa campagne, vous ne serez pas déçus !​

Parce que personne autour de vous n’y a jamais été !

Demandez autour de vous lesquels de vos amis ou relations ont déjà mis les pieds au Turkménistan et la réponse sera bien souvent négative, voire même ponctuée d’un « le Turkménistan, c’est quoi ça ? ». Est-ce en soi une raison pour s’y rendre ? Non, certainement pas. Mais si l’on ajoute que le pays offre des paysages de toute beauté et encore vierge de tout tourisme de masse, que l’hospitalité est une des raisons d’être des Turkmènes ou que la route de la soie qui traversait le pays a laissé des sites historiques exceptionnels, cela suffira alors surement à vous convaincre !

Pour connaître le culte de la personnalité d’une féroce dictature

La capitale Achgabat n’est certainement pas une des plus belles villes que vous visiterez au cours de vos voyages, cependant elle vous donnera l’occasion de vous familiariser avec l’une des dictatures les plus autoritaires au monde : celle de Saparmourat Niazov décédé en 2006. Véritable démagogue armé d’une certaine folie des grandeurs, le dictateur a totalement remodelé la ville selon à son image ou selon ses ambitions démesurées : grandioses avenues, places gigantesques, palaces excentriques, bâtiments officiels où le marbre côtoie l’or, rien n’était de trop pour le dictateur qui a même fait installer une statue dorée de lui-même tournant avec le soleil ! Pour tous les amateurs d’architectures et de mauvais goût cela vaut certainement le coup !

Pour ses sites historiques témoins de millénaires de présence humaine

Qui sait aujourd’hui que le Turkménistan est situé en plein sur l’itinéraire de la route de la soie et que sa magnifique cité de Merv était une étape incontournable sur le long chemin qui menait les commerçants d’Europe au cœur de la Chine. Autrefois aussi importante que le Caire, Bagdad ou encore Damas, Merv est aujourd’hui un site démesuré en ruines, qui témoigne de la gloire passée de l’endroit et qui représente une visite absolument incontournable d’un voyage au Turkménistan !

Pour comprendre la définition du mot « hospitalité »

Dans quelle autre région du monde serez-vous accueillis dans les villages par des locaux venant à votre rencontre, vous accueillant, saluant, et tentant tant bien que mal de vous inviter chez eux, pour vous faire déguster leurs spécialités culinaires régionales, sans aucune contrepartie financière, juste pour vous prouver la qualité de leur cuisine et de leurs traditions ? Cette hospitalité renforcée par la relative absence de touristes et donc la curiosité suscitée par le voyageur étranger fait partie à part entière des traditions turkmènes que vous serez sans aucun doute amenés à expérimenter au cours de votre séjour au Turkménistan.

Pour ses paysages comme nulle part ailleurs

Si vous pensiez avoir beaucoup voyagé et semblez lassés par de nouvelles chaines de montagnes, de nouvelles forêts centenaires, de nouveaux fronts de mer, c’est que vous n’avez pas encore vu le Turkménistan ! Au cœur de l’Asie, l’ancienne République socialiste soviétique offre des paysages absolument inconnus à l’œil du voyageur occidental : déserts arides à perte de vue, funestes reliefs accidentés, mers asséchées et même une bizarrerie surréaliste : un gigantesque cratère au cœur du désert d’où s’échappent des flammes ininterrompues. Peut-être une belle métaphore du cercle infernal !
Timothée D.
718 contributions
Mis à jour le 8 octobre 2018