Destinations
Autres destinations au Moyen-Orient
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Sur les traces de la naissance de Jésus

Quelle légende. L’un des plus anciennes églises du monde, classée au patrimoine de l’Unesco, a été bâtie sur le lieu présumé de naissance de Jésus de Nazareth. Elle fut construite au IVe siècle après la naissance du prophète, à l’époque de l’empereur romain Constantin Ier le grand, et commandée par l'impératrice Hélène sa mère. Elle a ensuite été restaurée par l’empereur Justinien au VIe siècle.

Un lieu sacré depuis le IIIe siècle

Selon les évangile de Luc et de Mathieu, l’enfant Jésus est né dans une étable à  Bethléem, où les rois mages viendront rendre visite à Marie et Joseph. Mais son lieu de naissance est sujet à controverse bien évidemment, certains experts penchant notamment pour Nazareth où il a passé son enfance. De même, une version prétend que le site était déjà célébré au IIe siècle par un culte chrétien transformé en rite païen pour cacher son existence aux Romains jusqu’au règne de Constantin Ier, d’autres au contraire pensent que ce lieu était consacré au culte d’Adonis dans la religion polythéiste romaine avant d’être christianisé plus tard.

Une église miraculée

Si la première église construite par Constantin Ier a été incendiée pendant la révolte des Samaritains contre l’occupant byzantin dans les années 550, la nouvelle église érigée par Justinien 15 ans plus tard sera épargnée par le commandant perse Schahr-Barâz, alors ému par les vêtements perses portés par les rois mages dans leur représentation sur les murs intérieurs de l’église. Sous l’occupation musulmane, alors que la destruction de toutes les églises est ordonnée par le décret de 1099 du calife, l’église de la Nativité est sauvée. Les Chrétiens verseront de lourdes rançons au calife Omar ibn al-Khattâb qui occupe la ville pour sauver ses murs.

Eglise de la Nativité

Les croisades et les conquêtes successives

Les Croisés feront les premières réparations et transformations de l’édifice avec l’aide de l’empereur byzantin. Ainsi Baudouin de Boulogne, premier roi de Jérusalem catholique, est couronné dans l’église. C’est à cette époque quelle est fortifiée pour la protéger des tribus nomades du désert, des moines fanatiques et autres envahisseurs potentiels. S’en suivent des occupations successives pendant tout le moyen-âge : les Musulmans reprennent la ville aux Catholiques sous la coupe de l’empereur Saladin en 1187, puis les Croisés entament une reconquête, contrée par les Mamelouks d’Egypte au XIIIe siècle !

L’installation des Franciscains et des Grecs orthodoxes

C’est finalement l’ordre franciscain envoyé en 1347 qui s’installera dans ces murs et y restera, grâce à la tolérance du sultan qui leur donnera la garde de la grotte et de la basilique. Peu de moyens sont néanmoins consacrés à son entretien, et elle échappera à plusieurs tremblements de terre entre 1834 et 1837, mais aussi à un incendie deux ans plus tard. Les Grecs orthodoxes prendront la main sur la basilique tant jalousée sous le règne des Ottomans, en obtenant le droit de restaurer l’édifice, notamment la charpente, la toiture, les vestiges des mosaïques et le sol, dont les morceaux de marbre ont été pillés.

L’église actuelle

L’église actuelle est en fait une combinaison de la première église byzantine et de la seconde église construite sous Justinien, notamment sa porte monumentale. Le parvis de la Nativité juste devant correspond à l’atrium du premier édifice. Dans la crypte se trouve la fameuse grotte où Marie aurait donné la vie à l’enfant Jésus. Aujourd’hui, l’église est administrée conjointement par l'Église orthodoxe de Jérusalem, l'Église catholique et l'Église apostolique arménienne.

Camille Griffoulieres
225 contributions
Mis à jour le 5 avril 2016
Expérience ajoutée !
Vous pouvez ajouter d'autres expériences à votre projet avant de le transmettre à une agence locale
Voir mon projet de voyage