Mon espace personnel

Iles Fidji, entre musique, kava et traditions

Peuple au grand cœur, peuple généreux, peuple hospitalier, peuple souriant. C'est tout cela le peuple fidjien ! Place à la musique et à la boisson locale, le kava, pour un moment unique de rire et de partage.

Une culture restée traditionnelle

La culture fidjienne est, à l’instar de celle de nombreux peuples de Polynésie, ancienne et très traditionnelle. Ancestrale, elle est caractérisée par de nombreuses pratiques et coutumes qui se perpétuent à travers les générations. La musique et la danse sont notamment profondément présentes lors des fêtes et célébrations fidjiennes.

De nombreux festivals, tels que le Festival de Bula (Bula signifiant entre autres "bienvenue"), sont l’opportunité de découvrir des danses locales sur fond musical. Il y a la guitare, le ukulélé, les percussions. La danse Meke est une danse cérémonielle et rituelle qui simule des scènes de combat. La danse Bula est quant à elle également pratiquée mais plus souvent devant les touristes, comme une façon de souhaiter la bienvenue. Car le peuple fidjien a le sens de l’hospitalité dans le sang et vous vous retrouverez vite à partager de nombreux sourires, à danser à leur côté, et entendre de nombreux éclats de rire.

La préparation du kava

La boisson locale, le kava

Mais le culte de l’hospitalité et de l’accueil ne serait rien sans le partage de la boisson nationale faite à base d’une plante locale, le kava. Très répandu dans les traditions polynésiennes, des Vanuatu jusqu’à Hawaï en passant par les îles Samoa, le kava est une plante dont les Fidjiens récoltent les racines, les font sécher au soleil puis les écrasent jusqu’à obtenir une poudre. Mélangé ensuite à de l’eau, le kava est traditionnellement partagé en guise d’amitié ou durant des cérémonies comme un mariage, un décès, des funérailles… Son goût est très amer, tout particulièrement pour un palais européen, mais on s’y fait vite et on accepte finalement d’en boire plusieurs !

Le kava est consommé dans une moitié de coque de noix de coco, qu’on fera ensuite passer à son voisin. Convivialité, partage et rire, voilà ce qui vous fera rejoindre votre contrée plein de nombreux souvenir des Iles Fidji.

Michael Mamane
82 contributions
Mis à jour le 24 février 2016