Destinations
Top destinations au Moyen-Orient
Autres destinations au Moyen-Orient
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?
Covid-19 - Où voyager ?Découvrir
Palestine

L'histoire de la Palestine en quelques mots

La Palestine a longtemps été une terre de conquêtes et constitue l'un des foyers peuplés par l’humanité les plus anciens. Jericho serait même la première ville érigée par l’Homme.

L'histoire antique

Au-delà de la période préhistorique, le premier peuple connu à avoir occupé les territoires entre la méditerranée et le Jourdain s’appelle les  « Cananéens » (ancêtres des Palestiniens d’aujourd’hui). Il s’agirait d’un peuple venu de la mer d’Egée d’origine indo-européenne appelé les « Philistins », arrivé à peu près en même temps que les Hébreux sur les côtes ouest des Territoires. La civilisation cananéenne s’est organisée sur un système de cités-états en s’appuyant sur l’agriculture et le commerce notamment avec les Egyptiens. 

Les royaumes de Juda et de Samarie qui suivirent marquèrent la présence juive sur les territoires avant l’invasion babylonienne, perse puis grecque. Les Hasmonéens restaureront la domination juive dans la région. Cette période biblique est sans doute la plus passionnante, car la Palestine connût l’âge d’or des peuples les plus fascinants de l’histoire de l’Humanité. 

Le temps des Empires

D’autres peuples et d’autres empires se succéderont : Hébreux/Juifs, Assyriens, Perses, Grecs, Romains, Byzantins, Arabes, Croisés, Ottomans et Britanniques. La domination romaine marquera l’arrivée de la chrétienté en Terre Sainte. Les dernières révoltes juives sont alors étouffées au IIe siècle ap JC. L’invasion arabe au VIIe siècle se traduit alors par l’islamisation des populations locales et par la destruction des évêchés au Moyen-Orient. Ainsi la palette religieuse de la Palestine est déjà très variée, car il subsistera toujours en Terre Sainte des minorités juives, chrétiennes, druzes et samaritaines.

Annexée par l’Empire ottoman au XVIe siècle, la Palestine restera sous influence turque jusqu’au démantèlement de l’Empire après la première guerre Mondiale. La société des nations donne un mandat au Royaume Uni sur le territoire en 1920. La colonisation juive croissante depuis la fin du XIXe siècle crée des tensions qui se traduisent alors par des manifestations, des émeutes, des assassinats et des soulèvements jusqu’au début des années 1940. 

Les vestiges d'une histoire riche

La création de la Cisjordanie

Le plan de partage de la Palestine de 1947 prévoit le territoire d’Israël pour les Juifs et celui des monts de Judée et de Samarie pour la Palestine. Mais le départ des Britanniques va changer la donne : Israël proclame son indépendance, Arabes et Juifs s’affrontent violemment en Palestine et 750 000 Palestiniens (moitié de la population) sont chassés de leurs villes et villages. Les armées arabes des pays voisins fondent un nouvel Etat, la Transjordanie (actuellement la Jordanie) qui prévoit de conquérir le plus de terre possible et proclame l’annexion de la Palestine qu’elle nomme Cis-Jordanie, par opposition à son territoire situé de l’autre côté du fleuve Jourdain.

Mais la guerre des Six jours en 1967 entre Israël et ses voisins fait perdre à la Jordanie ses territoires à l’ouest du fleuve. De nouveau, des centaines de milliers de Palestiniens sont chassés ou en exode pour fuir la guerre et voient leurs maisons spoliées par des colons juifs. Car toute la Cis-Jordanie est alors annexée par Israël, qui déploie l’armée et entame une colonisation des terres, même si le royaume hachémite continue de contrôler les lieux saints islamiques. En 1980, Jérusalem est annexé par l’Etat hébreux qui la proclame « capitale d'Israël, une et indivisible ».

En 1987, la première intifada éclate dans la bande de Gaza, la Jordanie renonce officiellement à ses terres et l'Organisation de libération de la Palestine s'impose progressivement comme représentation du peuple palestinien.

L'occupation israélienne

Le processus de paix des années 1990-1993 permit d’établir une autorité palestinienne sur Gaza et la Cisjordanie pour tendre vers une création de l’Etat de Palestine, mais l’assassinat d’Yitzhac Rabin par un extrémiste juif a compromis l’accord de paix. En parallèle, les frontières entre les deux entités n’ont pas été fixées et Israël contrôle militairement la majorité du territoire de Cisjordanie, une infime partie autour de Jéricho étant contrôlée par l’autorité palestinienne.

Parallèlement, les Israéliens ont entamé un processus de colonisation de la Palestine depuis les années 1970 qui continue aujourd'hui, même si l’installation de colons dans la Cisjordanie occupée (après la perte des territoires conquis pendant la guerre des 6 jours) est déclarée illégale par la Convention de Genève. Depuis les tensions sont exacerbées entre d’un côté les autorités palestiniennes qui luttent pour la création d’un Etat, des actions de tirs de roquettes de groupes de résistance armée palestiniens en Israël et dans les colonies juives en Palestine, et de l’autre Israël qui mène une politique sioniste avec l’installation de nouvelles colonies tous les ans en dépit des condamnations internationales, à contresens d'un processus d'accord de paix.

Aujourd’hui, les colons juifs représentent près de 20 à 25 % de la population en Cisjordanie, soit près de 500 000 habitants, dont 200 000 à Jérusalem-Est, et le reste répartis sur environ 150 colonies. Toute comme la construction de colonies, le mur de séparation construit par Israël (qui ne suit pas les frontières officielles) et l’occupation militaire par Tsahal sont considérés comme des violations de la Convention de Genève.

Vers la reconnaissance d'un Etat

Israël justifie l’occupation militaire pour raison sécuritaire (car de nombreux attentats sont perpétrés dans les colonies juives et en Israël) et la création de colonies. A l’heure actuelle, 136 pays ont néanmoins reconnu la Palestine comme un Etat sur 193 Etats existants, une majorité donc. Seuls les pays d'Europe de l'Ouest (dont la France), les Etats-Unis, l'Australie et le Japon ne l'ont pas fait. La dernière avancée : si la Palestine est un Etat non membre de l'ONU, son drapeau fut hissé au siège des Nations Unies comme un acte symbolique de reconnaissance en octobre 2015.

Camille Griffoulieres
225 contributions
Mis à jour le 5 avril 2016
Expérience ajoutée !
Vous pouvez ajouter d'autres expériences à votre projet avant de le transmettre à une agence locale
Voir mon projet de voyage