Mon espace personnel

Sur l'île de Masirah, plages immaculées et traditions

A Oman, Masirah est une île ouverte depuis peu aux touristes. Elle a su garder son authenticité et ses valeurs. C'est un lieu très apprécié des plongeurs, autant en bouteille qu'avec un tuba. L'île est aussi un lieu encore sauvage, prisé par de nombreux animaux.

L'accès à Masirah : deux circuits bien distincts

Masirah est située juste en face d'Oman. Le temps de trajet n'est pas établi à l'avance. En effet, cela dépend des marées. Ne soyez pas étonnés de ne pas trouver d'horaires lors de votre arrivée face à l'île. Il y a bien un ferry qui fait les traversées quotidiennement, mais cela dépendra de la mer et de son amie la lune. Vous pouvez donc vous retrouver à attendre quelques heures au port, mais cela vaut vraiment le coup.

Autre solution possible : des particuliers, avec de plus petites embarcations, vous proposeront sans doute de vous faire faire la traversée pour la même somme. Cela évite d'attendre trop longtemps sur le port. Là, vous embarquerez dans des petites barques équipées de moteurs puissants : attention, ça décoiffe ! Pour les familles voyageant avec des enfants en bas âge, préférez tout de même le ferry. Le désavantage de ces embarcations : vous ne pourrez pas prendre votre voiture sur l'île.

Partez à la découverte de la faune de Masirah

L'île de Masirah vous offrira une faune exceptionnelle : de septembre à octobre, vous aurez peut-être la chance d'assister aux pontes des tortues de mer sur la plage. C'est un moment unique, qui devient de plus en plus rare à observer. 

Coucher de soleil sur l'île de Masirah, Oman

A l'est et à l'ouest de l'île, vous pourrez profiter de la plongée en mer, juste avec palmes, masque et tuba, pour admirer les nombreuses espèces de poissons et peut-être même avoir la chance de voir des dauphins.

Les spots de Masirah

Masirah est une île très exposée aux vents. C'est pourquoi c'est aussi une destination prisée des surfeurs. En effet, il existe quelques spots de surf, en particulier sur la côte Est de l'île. 

Claire MATILLON
170 contributions
Mis à jour le 11 avril 2016