Destinations
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

La Barbade, une colonie britannique spéciale

L'Empire britannique a laissé sa trace sur plusieurs continents, et telle était l'influence britannique sur la Barbade que beaucoup l'appellent "l'Angleterre de la Caraïbe». Cela m'a particulièrement marquée lors de mon séjour sur l'île.

Une architecture extraordinaire 

Les premiers colons britanniques se sont installés sur l'île en 1627 et c'est à ce moment qu'a commencé la construction de la capitale de l'île : Bridgetown. Ici, dans la ville j'ai pu voir l'évolution de l'Empire britannique et comment son architecture et sa culture ont été mélangées avec les influences des esclaves africains donnant un style "Georgian Caraïbes". Le tracé des rues de cette ville est très différent de ce que l'on trouve dans la région ; en effet, il possède des formes ondulées. C'est un plaisir à découvrir lors d'un voyage à la Barbade. Les colonies espagnoles et néerlandaises avaient un plan de développement linéaire et orthogonal.

A l'exception de la zone portuaire, tous les chemins conservent leur forme originale, il est même toujours possible de voir les murailles de l'ère britannique, similaires à celles que l'on pouvait trouver en Angleterre au même moment. Bridgetown fut l'une des premières villes des Caraïbes basée sur un réseau portuaire fort notamment grâce à l'importance du commerce, en particulier dans l'achat et la vente d'esclaves ou l'exportation de la canne à sucre. Par conséquent, la Barbade occupait une place stratégique dans le développement de la partie Atlantique de l'Empire britannique.

Eglise de St John

L'influence britannique perdure au fil du temps

La ressource principale de la Barbade jusqu'à l'explosion du tourisme au XXe siècle a été la canne à sucre. C'est sur l'exploitation de cette ressource que les colons britanniques ont concentré leurs efforts, les plantations conservent encore le charme britannique des petits villages : un manoir de style colonial géorgien entouré de champs verdoyants. Un exemple vivant de ce phénomène serait la Sunbury Plantation House, qui a conservé son mobilier d'origine et ses dépendances. Sa visite m'a beaucoup plu.

Deux autres points de connexion avec la « mère patrie » sont le cricket et le golf, deux sports typiquement britanniques et qui ont encore aujourd'hui un grand nombre d'adeptes sur l'île, auxquels s'ajoutent les touristes qui les pratiquent ponctuellement.

Enfin, noter qu'aujourd'hui la majorité des touristes qui affluent vers l'île sont britanniques, ils semblent être réticents à renoncer à leur influence sur ce coin de paradis !

María José Alfonso Fernández
174 contributions
Mis à jour le 12 avril 2016
Expérience ajoutée !
Vous pouvez ajouter d'autres expériences à votre projet avant de le transmettre à une agence locale
Voir mon projet de voyage