Destinations
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?
Covid-19 Evaneos vous informe
Martinique

L'histoire économique de la Martinique

Département français d'Outre-mer, la Martinique possède un secteur agricole hérité de son histoire coloniale et a développé depuis plusieurs décennies le secteur tertiaire avec en particulier le tourisme. Dotée d'infrastructures performantes, l'île est une vitrine de la France en Amérique et peut jouer un rôle économique majeur dans la région Caraïbes.

Une histoire singulière tournée vers l'avenir

Découverte par les Européens en 1502, l’île devient française en 1635 et se développe sous la gestion de la Compagnie des îles d'Amérique créée par Richelieu. L'esclavage et le code noir seront en vigueur jusqu'en 1848, quand Victor Schoelcher, sous-secrétaire d’État aux colonies, œuvre pour son abolition. Viennent ensuite les années de colonisation jusqu'en 1946 quand le jeune député-maire de Fort-de-France, Aimé Césaire, porte à l'assemblée nationale un débat parlementaire sur la départementalisation. Le 19 mars 1946, la Martinique devient un département français d'Outre-mer.

Carbet et roche du Diamant, Martinique

Traditionnellement tournée vers la mono-production de sucre de canne pour la métropole, l'économie de l'île est aujourd'hui diversifiée et le secteur agricole ne contribue plus qu'à 6% du produit intérieur brut (PIB) avec des productions de qualité comme le rhum de Martinique, la banane et l'ananas. Cependant, les élu-e-s de l'île doivent anticiper les évolutions du secteur avec la prise en compte de problématiques environnementales et sanitaires ou la remise en cause des politiques protectionnistes.

Une économie dominée par les services

L'industrie en Martinique représente 11% du PIB avec le deuxième port de Caraïbes, des moyens de communication modernes et des infrastructures routières et aéroportuaires de grande qualité qui favorisent le développement des entreprises. En effet, grâce à son appartenance à la France et à l'Union Européenne, l'île bénéficie de crédits communautaires et peut s'équiper en infrastructures à la pointe de la technologie. Cependant, le développement d'une politique économique avec les pays voisins de l'arc antillais serait souhaitable pour renforcer la compétitivité de l'île.

Le secteur tertiaire représente quant à lui 83% du PIB de l'île. Le tourisme emploie plus de 11 000 personnes. Avec des atouts naturels magnifiques, l'île attire plusieurs centaines de milliers de visiteurs chaque année. L'offre de services est très importante et le dynamisme de sa culture et de sa jeune population sont autant d'atouts pour conforter ce secteur d'activité. Cependant, la Martinique ne peut compter uniquement sur le tourisme pour développer son économie.

Bénéficiant d'aides financières de l’État français et de l'Union Européenne pour rattraper son retard structurel, l'île possède de réels atouts comme un taux d'alphabétisation très élevé, un port et un aéroport performants pour la région, une très forte croissance démographique et des paysages à couper le souffle.

Gaëtan MOLENE
91 contributions
Mis à jour le 9 mars 2016

Idées de circuits

  • Hors des sentiers battus
Route du Rhum du Sud au Nord
Env. 9 jours à partir de 1 260 €
  • Hors des sentiers battus
Charme et authenticité au cœur de l'île 
Env. 12 jours à partir de 1 060 €
combiné
  • Charme et insolite
La Martinique et les îles du nord en catamaran privé
Env. 15 jours à partir de 2 000 €
Expérience ajoutée !
Vous pouvez ajouter d'autres expériences à votre projet avant de le transmettre à une agence locale
Voir mon projet de voyage