Mon espace personnel

Toledo District

Guide de voyage Belize

Infos pratiques sur Toledo District

  • Famille
  • Rencontres locales
  • Île
  • Etape de randonnée / Trek
  • Rivière / Fleuve
  • Sport Nautique
  • Chute d'eau
  • Site Archéologique
  • Artisanat
  • Hors des sentiers battus
5 / 5 - Un avis
Comment y aller ?
A 4 h de route ou 45 min de vol de Belize City
Quand partir ?
De novembre à mai
Durée minimum
2 à 3 jours

Avis des voyageurs sur Toledo District

Perrine J. Grand Voyageur
56 avis rédigés

A l’extrême sud du pays et souvent exclu des circuits touristiques au Belize, le Toledo District est une région aux influences maya et garifuna très marquées. C’est aussi un point de passage obligatoire pour se rendre au Honduras comme au Guatemala.

Mon conseil :
Quelques trésors valent particulièrement le coup d’œil, c’est le cas des piscines naturelles de Blue Creek Cave, de la plantation familiale de cacao Maya Cacao ainsi que des innombrables villages mayas autour de Punta Gorda.
Mon avis

Encerclant le golfe du Honduras et en grande majorité couvert par une épaisse jungle, le district de Toledo s’adressent davantage aux voyageurs en quête d’aventures et d’échanges culturels. Encore relativement peu explorées, ses grandes étendues de forêt tropicale, fleuves et lagunes, parsemées de plantation de cacao et villages mayas, se prête à toutes sortes d’activités (ex : pêche, kayak, snorkeling, spéléologie, observation avicole…).

Adepte de plongée sous-marine je me suis ainsi rendue dans la superbe île de Sapodilla Cayes pour découvrir les fonds de cette partie préservée du récif bélizien. Puis, après avoir dégusté un savoureux riz à la coco dans la petite capitale locale de Punta Gorda j’ai exploré l’intéressant site maya de Lubaantum ainsi que les piscines naturelles de Blue Creek Cave, perdue au cœur de la nature.

Mais l’expérience qu’y m’a le plus marquée fut la visite de la plantation de cacao Maya Cacao, au cours de laquelle les enfants de la famille m’apprirent le processus ancestral de fabrication de ce vertueux produit. Multipliant les rencontres avec la population locale capable de s’exprimer aussi bien en anglais qu’en espagnol, en langue maya ou en garifuna, je suis ensuite passée au bureau d’immigration de Punta Gorda pour faire tamponner mon passeport avant de poursuivre ma route vers le Guatemala.

Circuits et séjours Toledo District