Destinations
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Alice Springs

Guide de voyage Australie

Infos pratiques sur Alice Springs

  • Rencontres locales
  • Point de vue
  • Etape de randonnée / Trek
  • Désert
  • Montagne
  • Fêtes et festivals
  • Indispensable
  • Hors des sentiers battus
3 / 5 - 3 avis
Comment y aller ?
A 30 km de la Stuart Highway en voiture
Quand partir ?
Toute l'année
Durée minimum
1 à 2 jours

Avis des voyageurs sur Alice Springs

Sophie Liger Grand Voyageur
115 avis rédigés

Une des villes les plus isolées d’Australie, située dans le centre du pays, au coeur de la culture aborigène.

Mon conseil :
Alice Spring n’est pas une ville très sûre la nuit, si vous êtes une femme évitez de vous balader ou de rentrer seule à votre hôtel.
Mon avis

Alice Spring ne présente pas un grand intérêt mais est un passage obligatoire pour se rendre à Uluru qui se trouve à plusieures heures de bus.

La ville est située en plein milieu du désert, tout comme la piste d’atterrissage de l’aéroport, ce qui est une expérience en soi ! Vous pourrez également y voir un centre des flying doctors, qui sont les médecins qui se rendent en avion dans des fermes isolées de la région, ainsi qu’une clinique pour les kangourous qui se font heurter par des véhicules et qui arrivent à survivre ! A Alice Spring j'ai pu vraiement me rendre compte ce que cela pouvait être de vivre dans l' outback australien... au milieu du nul part.

Je ne suis restée qu'une journée en tout à Alice Spring avant de partir explorer le désert australien et de découvrir la culture aborigène à Kata Tjuta et Uluru, site à ne pas manquer lors de votre périple australien !

Timothée D. Grand Voyageur
718 avis rédigés

Ville nichée au cœur du continent australien, Alice Springs est née d’une ruée vers l’or avortée. Aujourd’hui, c’est le point de départ vers le site de l’Ayers Rock voisin. 

Mon conseil :
Evitez la ville en plein été australien (de décembre à mars) où les températures caniculaires empêchent de pleinement apprécier l’immensité naturelle environnante.
Mon avis

Je suis passé par Alice Springs au cours d’un road trip au centre de l’Australie. La ville m’a fasciné tout autant qu’elle m’a rebuté. Confinée dans un des territoires les plus hostiles du monde, Alice Springs m'a offert à première vue la charmante atmosphère d’une petite ville à l’architecture coloniale anglaise de la fin du XIXe siècle, avec ses nombreux cafés, boutiques d’art aborigène et agences d’excursions touristiques.

Pourtant, derrière les façades, j'ai remarqué un véritable problème social et d’intégration des populations aborigènes qui représentent environ 20 % de la population et qui sont touchées par de graves problèmes de drogue et d’alcoolisme et ne semblent pas bénéficier de l’économie touristique locale, qui s'articule pourtant autour de l'art et du tourisme indigène.

Point de passage presque obligé d’un séjour australien, vous y serez confronté de plein fouet à l’un des points noirs sur la conscience de l’état australien. Doublement instructif. 

David Debrincat Grand Voyageur
896 avis rédigés

A 30 km au sud de la Stuart Highway qui traverse l’Australie de part en part, Alice Springs parait bien seule dans ce gigantesque Centre Rouge.

Mon conseil :
De mai à août de très nombreux festivals sont organisés à Alice Springs.
Mon avis

Alice Springs est un incontournable d'un séjour en Australie. Complètement à l’écart des mégapoles de la côte est, Alice Springs cultive sa différence.

J’ai passé une semaine à Alice Springs et je m’y suis senti immédiatement très bien. De là, je vous conseille de louer une voiture et parcourir la région. Ayers Rock et Kings Canyon sont par exemple à 450 km. Un saut de puce pour un pays-continent comme l’Australie. Sans avoir à quitter la ville, je me suis bien occupé à Alice Springs. Je vous conseille les visites des Médecins Volant, le Centre des reptiles, le Centre de Secours des Bébés Kangourous. Vous pouvez aussi aller découvrir les peintures aborigènes dans l’une des galeries d’art de la ville. Malheureusement les aborigènes que j’ai croisé dans la rue sont pour la plupart à la dérive, frappés de plein fouet par l’alcoolisme. Un vrai fléau ici. Tout autour de la ville le désert ocre qui s’étend à perte de vue se prête parfaitement à un baptême en montgolfière. Côté gastronomie, les restaurants servent de l’émeu, du kangourou, du dromadaire et du crocodile. Au moins celui-là ne vous croquera pas. A table !

Circuits et séjours Alice Springs