Mon espace personnel

San Francisco, la ville sur les collines

Comme toutes les grandes villes culturelles, San Francisco demande du temps et un long séjour pour être appréciée, et toute une vie ne suffirait pas à en découvrir tous les secrets. En voilà déjà quelques-uns, et ce qui ne faut pas manquer si vous n’y passez que quelques jours.

Le centre-ville, les docks et Alcatraz

Le centre-ville concentre quelques-uns des lieux touristiques les plus populaires de San Francisco. Chaque quartier possède son identité. Japantown et Chinatown sont sans doute les exemples le plus frappants, qui font de leurs quartiers de véritables îlots culturels dans la ville.

Plus au nord, sur le versant des collines qui fait face à la baie, la Tour Coit est un des emblèmes de la ville et se visite pour ses peintures murales magnifiques. Après un détour par Lombard Street, la rue la plus sinueuse au monde selon son surnom, on descend vers le quartier italien de North Beach, ses restaurants et ses bars animés, puis vers le pier 39 où on peut savourer du clam chowder, le plat typique de la ville, dans un bol de pain au levain et rendre visite aux lions de mer qui se prélassent sur les quais, avant d’embarquer pour une croisière vers Alcatraz.

Le sud, du quartier de Mission à Castro

Au sud de la rue Market, le quartier mexicain, qui suit la rue Mission est l’endroit parfait pour faire une pause et déguster de la nourriture mexicaine à peu de frais. En suivant la 18 ème rue dont l’architecture est éblouissante, on arrive à Dolores Park où se réunissent les jeunes comme les familles dans une ambiance très détendue, sur un pan de colline qui offre une vue intégrale sur le centre-ville.

C’est sur la même rue qu’on trouve par ailleurs la maison bleue que Maxime le Forestier a chantée, repeinte depuis peu et décorée d’une plaque commémorative. Vers l’ouest on arrive à Castro, le quartier gay de San Francisco, et les Twin Peaks, d’où on peut admirer une vue magnifique sur toute la partie Est de la ville. 

Le nord-ouest et du Golden Gate jusqu’à Sausalito

La partie Ouest de la ville est plus résidentielle, mais les collines réservent toujours des surprises. La première est un point de vue, dans le quartier de Sunset. En haut du croisement entre la 15ème avenue et Moraga, Grand View Park offre un point de vue plus romantique que Twin Peaks sur la partie Ouest de la ville et toute l'étendue du parc du Golden Gate.

Bien-sûr il ne faut pas manquer le quartier de haight-ashbury pour rencontrer la nouvelle génération de hippies et faire du lèche-vitrine le long des boutiques toutes plus fantaisistes les unes que les autres. Puis on pénètre, au bout de la rue Haight, dans le Golden Gate Park, un dédale qui s’étend jusqu’à la plage en passant par des lacs, un parc avec des bisons, deux musées, et un jardin botanique.

Golden Gate Bridge

La route 1 coupe le parc en deux et monte au nord vers le Golden Gate Bridge, plus agréable à traverser en vélo ou à pied que dans les bouchons, avant d’aller visiter au choix la petite ville de plaisance magnifique de Sausalito, ou Muir Woods, sa forêt de séquoias géants et ses sentiers de randonnée.

Bien-sûr le reste de la baie, au nord et à l’est vaut aussi le détour, au moins Berkeley pour sa somptueuse université, son ambiance détendue et ses restaurants pour petits budgets.

Claire Perrin
115 contributions
Mis à jour le 20 juin 2016