Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?
Covid-19 - Où voyager ?Découvrir
Mali

La sécurité, un point sensible

Il y a à peine quelques années, le Mali constituait la destination la plus sûre sur cette partie du continent. Malheureusement la situation s’est incroyablement dégradée en très peu de temps.

Un point sur l’actualité

Le ministère des Affaires étrangères est formel sur le sujet, les conditions de sécurité pour un voyage au Mali ne sont pas encore optimales.

L’année où je me suis rendu au Mali, on parlait de la région de Bamako, de Mopti ou de Tombouctou. De nos jours, le pays est simplement divisé en deux, la zone orange et la zone rouge. La partie orange s’étend sur le sud du pays sous une ligne passant de Bamako à Mopti. Là il est simplement déconseillé de se déplacer mais dans les faits il est possible de s’y rendre en respectant quelques règles élémentaires de sécurité. La zone rouge, qui longe la frontière avec la Mauritanie et qui est au-dessus de la fameuse ligne, est à éviter. Elle est considérée comme zone dangereuse.

Il semblait pourtant que depuis l’intervention militaire des forces françaises la situation s’améliore. De nouveau, quelques touristes se rendaient le long de la falaise de Bandiagara ou à Tombouctou. La population locale est bien consciente de la situation et elle réserve de ce fait un accueil très chaleureux aux visiteurs et n’hésite pas à veiller à leur sécurité. Cependant, l'attentat du 20 novembre 2015 à Bamako risque de mettre un gros coup de frein au tourisme au Mali pour encore quelques temps.

Si vous décidez de venir au Mali je vous conseille de toujours vous renseigner sur l’évolution des conditions de sécurité. N’oubliez pas non plus d’aller signaler votre présence à l’ambassade de votre pays.

Enfants au Mali

Les soucis au quotidien

Je laisse volontairement de côté les risques d’attentat ou d’enlèvement pour mettre en avant les désagréments plus fréquents. En respectant quelques règles de bon sens, il ne vous arrivera strictement rien.

Pour ne pas tenter les voleurs et les pickpockets sur les marchés ou dans les transports, évitez d’afficher des signes extérieurs de richesse et gardez toujours un œil sur vos affaires.

Les agressions sont possibles mais surtout la nuit et dans certains quartiers. Le mieux est donc de se déplacer en taxi surtout le soir. En cas d’agression contentez-vous d’obtempérer calmement. Pour ma part je garde toujours à portée de main une somme qui pourrait satisfaire un agresseur.

Plus qu’un réel danger vous n’échapperez pas aux prix gonflés. Cela permet au final d’engager la conversation et de faire valoir ses talents de négociateur.

Enfin je vous invite aussi à faire de la langue de bois dès qu’une conversation prend une direction politique.

David Debrincat
896 contributions
Mis à jour le 7 avril 2016
Expérience ajoutée !
Vous pouvez ajouter d'autres expériences à votre projet avant de le transmettre à une agence locale
Voir mon projet de voyage