Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?
Covid-19 - Où voyager ?Découvrir
Swaziland

Le plus petit royaume d'Afrique australe

Le Swaziland est un pays étonnant de contrastes. Malgré la pauvreté et les inégalités, le peuple Swazi reste chaleureux et a un sens de l'accueil hors du commun.

Une culture animiste

Le Swaziland est le plus petit d’Afrique avec 17 364 km2 de superficie, il se traverse en quelques heures du nord au sud et d’est en ouest. Cette monarchie absolue est composée majoritairement de chrétiens (60%) bien que la population soit fortement attachée à sa culture animiste faite de rituels et de cérémonies. 90% de la population est Swazi, leurs ancêtres sont Bantous, cette ethnie est présente en Afrique du Sud, au Lesotho mais aussi au Mozambique.

Une culture rurale

L’ensemble du pays est rural, seules quelques agglomérations existent telles que Manzini, la plus grande ville du pays, et Mbaban la capitale. Les habitants vivent au sein de villages composés de huttes traditionnelles et travaillent à la culture des terres et du bétail. La population reste extrêmement pauvre, 63% des Swazis vivent sous le seuil de pauvreté, soit deux personnes sur trois. En moyenne le taux de chômage s’élève à plus de 40% et atteint 70% chez les jeunes.

Marchands de fruits

Economie

L’économie du pays dépend grandement de son voisin, l’Afrique du Sud, qui produit 90% de ses importations et accueille 65% de ses exportations. De plus, 45% du PIB provient du secteur tertiaire (commerce et service) dépendant des capitaux sud-africains. Bien que l’agriculture soit une source de revenu importante pour l’économie du pays, elle reste insuffisante. La majorité des plantations destinées au commerce sont la propriété de gros exploitants, largement contrôlés par les Sud-Africains et les blancs.

Face à l’énorme machine industrielle, le petit agriculteur Swazi cultive ses terres sur de minuscules exploitations, ne récoltant que les restes d’un capitalisme sans foi ni loi. La répartition inégale des richesses, la mauvaise gestion du royaume, le chômage et le taux élevé de VIH (l’un des plus élevés du monde) révèlent une gestion maladroite et inappropriée du royaume, bien que le pays garde une stabilité politique remarquable en dépit du contexte africain actuel.

Yasmina Er rafass
67 contributions
Mis à jour le 5 avril 2016
Expérience ajoutée !
Vous pouvez ajouter d'autres expériences à votre projet avant de le transmettre à une agence locale
Voir mon projet de voyage