Mon espace personnel

Corcovado : quelle entrée selon ses envies et son budget ?

Par Bahia Drake ou Puerto Jimenez, en avion, en bateau ou en voiture, quelles sont les différentes possibilités de séjour dans le parc du Corcovado ? Panorama.

Le Corcovado en version économique

Visiter le parc national du Corcovado, isolé sur la péninsule d’Osa, tout au sud du pays, revient cher. Comment alléger au maximum les coûts et profiter tout de même de la balade ? Voici deux itinéraires pensés selon votre forme physique.

Vous n’avez les moyens de vous offrir un guide que pour une journée et vous voulez marcher ? Je vous conseille de vous rendre en bus à Puerto Jimenez, à l’est de la péninsule. Vous trouverez dans cette petite ville modeste des hébergements bon marché et des gargotes pour vous restaurer. Vous obtiendrez le nom d'un guide auprès de l'administration du parc ; prenez contact avec lui pour organiser l’excursion. Des collectivos (en fait des camions) font le trajet de 2 heures sur la mauvaise piste jusqu’à Carate, à 45 minutes de l’entrée du parc appelée La Leona. En un jour, l’unique option de randonnée est de suivre la plage en direction de Madrigual, qui se situe entre La Leona et La Sirena, le campement où certains voyageurs dorment. Assurez-vous de rebrousser chemin suffisamment tôt pour récupérer le collectivo de retour, souvent pris d’assaut.

Avec un petit budget, la meilleure option pour ceux qui ne veulent pas trop marcher dans le parc est d’entrer via Bahia Drake, au nord de la péninsule. Pour ce faire, accéder en bus ou en voiture à Sierpe, un joli petit village qui sent bon les vacances au milieu de la mangrove. De là, réservez une excursion à la journée qui comprend le trajet en bateau jusqu’à San Pedrillo, le pique-nique du midi et les services du guide. La journée se décompose en deux balades (trop courtes à mon goût), sans s’éloigner vraiment de l’accueil. Avantage : on voit de beaux paysages depuis le bateau.

Accès par San Pedrillo, côté Bahia Drake

Le Corcovado sans compter

Avec un budget extensible, il y a de quoi se faire plaisir niveau randonnée au Corcovado. Les gros marcheurs pourront arriver en avion jusqu’à Puerto Jimenez et rejoindre en taxi Carate. De là, une superbe randonnée sur 2 ou 3 jours permet de marcher jusqu'à Los Patos via La Sirena, où il faut réserver impérativement le logement et éventuellement les repas. Des packages complets sont proposés par les agences locales. Dans la rando de 3 jours, le 2e jour est consacré à l’exploration autour de La Sirena. Le 1er et le 3e jour sont réservés à une marche intense qui dure toute la journée.

Vous n’avez pas envie de marcher ? Mieux vaut arriver par Bahia Drake en avion. De là, en saison, il est possible de faire une excursion à La Sirena, ce qui est beaucoup plus intéressant que San Pedrillo car on s’enfonce dans le parc. Les Américains fortunés arrivent carrément en coucou sur le site : le grand luxe ! Une autre option consiste à se relaxer dans les superbes lodges de Bahia Drake. Là aussi, tout est compris et on peut faire de la plongée à la Isla del Cano, du yoga, de la pêche, etc.

Vous aurez compris que le Corcovado présente de multiples facettes et que chacun peut y trouver son compte avec un minimum de budget tout de même. L’idéal est de prévoir 3 ou 4 jours pour en profiter durant votre voyage.

Julie Olagnol
173 contributions
Mis à jour le 15 mars 2016