Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Serowe, découverte d’un royaume

En me rendant à Serowe, je me demandais vraiment ce que j’allais y découvrir. Ce qui m’intriguais le plus, c’est que la ville était à la fois le berceau de l’actuel président du Botswana, Seretse Ian Khama, celui du premier président du Botswana, Seretse Khama (qui était le père du président actuel), et de Khama III, chef des Ngwato.

À la recherche de l’histoire du Botswana

Un voyage au Botswana a souvent pour objectif de découvrir des paysages somptueux, pour tenter de reconnaître les différentes espèces de sa faune, et pour profiter d’infrastructures touristiques exceptionnelles. Mais il ne faut pas manquer les quelques occasions de découvrir également ses traditions et son histoire. En cela, Serowe est une destination que je conseille vivement.

On arrive dans cette ville, facilement accessible depuis Gaborone ou Francistown, en découvrant son environnement : la ville est installée à l’est du Kalahari, au pied d’un plateau appelé Swaneng Hill. Il s’agit d’un centre de commerce et de communication, parfaitement équipé en termes d’infrastructures, et qui semble poursuivre sa croissance. Mais surtout, cette ville abrite le musée de Khama III, que j’étais venue visiter…

Chef d’une ethnie puissante…

Cet établissement, fondé en 1985 par la famille Khama, conserve des objets ayant appartenu au roi Khama III, qui régna sur le peuple Ngwato (des Tswanas) de 1875 (après avoir renversé son père et évincé son frère !) jusqu’à sa mort en 1923. Il présente également des objets évoquant l’histoire du royaume et de la ville, qui devint la capitale des Ngwatos en 1902. Mais le musée est également consacré à l’ensemble de la dynastie Khama, à laquelle appartiennent Seretse Khama (président de 1966 à 1980), petit-fils de Khama III, et le président actuel Seretse Ian Khama (depuis 2008), arrière-petit-fils de Khama III.

Il ne faut pas quitter Serowe (et ses vendeurs de souvenirs) sans avoir vu le Royal Cemetery, qui témoigne de l’existence d’un village dès le XIe siècle. Après ce bain d’histoire, on peut aller visiter le Khama Rhino Sanctuary, pour admirer de magnifiques rhinocéros blancs (et d'autres espèces animales).

Dans le Khama Rhino Sanctuary

Marie TSOUNGUI
219 contributions
Mis à jour le 11 janvier 2018