Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Sur la trace des dinosaures

Au nord près de Leribe ou au sud dans les environs de Quthing, un voyage au Lesotho est l’occasion rêvée de faire un saut dans le passé de plusieurs millions d’années et de se retrouver face à des empreintes de dinosaures.

L’expérience à Leribe

J’ai vécu au cours de mon voyage au Lesotho une expérience incroyable dont je dois vous avouer que j’ignorai totalement l’existence avant de me pencher un peu sur la destination. Si le pays est surnommé « le pays dans les nuages », une question se pose une fois que l’on se trouve sur place. Le Lesotho possède en effet parmi les traces de dinosaures les plus visibles et les mieux conservées de tout le continent africain et peut-être même du monde. Ainsi vous vous demanderez rapidement si ce petit pays méconnu, totalement englobé dans la géante Afrique du Sud, souvent ignoré par les visiteurs, ne pourrait pas être un petit peu à l’origine des célèbres films Jurassic Park.

Si depuis la capitale Maseru vous vous dirigez en direction du nord, je vous invite à marquer une halte dans la ville de Leribe. De là, le jeu de piste peut commencer. Demandez aux villageois de vous indiquer la direction de Tsikoane. Sur place dites aux enfants de vous emmener voir les « minwane » (c’est ainsi que sont appelée les empreintes de dinosaures). La balade est courte mais cela grimpe de façon assez raide. Enfin vous y êtes, les empreintes sont facilement visibles, là juste devant vous dans la roche.

 

Au Lesotho

L’expérience à Quthing

Le deuxième volet de la série Jurassic Park au Lesotho se déroule dans le sud du pays. Cette fois-ci il faut prendre la direction de la ville de Quthing.

Une fois installés vous allez vite constater que les empreintes sont la grande fierté de toute la ville. Il y en a de très nombreuses dans tous les alentours. Vous trouverez sans peine une personne qui vous guidera pour les voir. L’émotion ressentie face à des vestiges vieux de 180 millions d’années vaut toutes les peines pour arriver jusqu’ici. Il est à peine croyable de se dire qu’avant nous ces paysages et ces panoramas que vous êtes en train d’admirer grouillaient de dinosaures. J’en garde pour ma part un souvenir très fort.

David Debrincat
896 contributions
Mis à jour le 6 avril 2016