Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?
Tunisie

Les parcs nationaux du Nord : la belle nature tunisienne

Le pays dispose de 8 parcs nationaux à visiter lors de votre séjour en Tunisie. 4 d’entre eux se trouvent dans le Nord : Ichkeul, Zaghouan, Boukormine et El-Feija. Suivez-nous pour une brève présentation.

Un havre écologique

Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO (1980), le parc d’Ichkeul estl’un des principaux parcs nationaux du nord de la Tunisie. Il s’étend sur 12 600 hectares verdoyants entourés du djebel Ichkeul (511 mètres), de marais et d'un l’immense lac (8 500 hectares) aux magnifiques dégradés de bleus et de verts.

Le parc d’Ichkeul est l’une des plus grandes zones humides d’Afrique du Nord : en hiver, grâce aux pluies et aux oueds alentours, le lac d’Ichkeul dispose de niveaux d’eau élevés qui assurent l’irrigation des marais (2 700 hectares) ; le trop-plein d’eau s’écoule ensuite vers le lac de Bizerte.

Sur les pentes du djebel Ichkeul, le panorama est splendide sur le parc, les sources d’eau chaudes et la belle forêt riche d’oliviers, de caroubiers et autres euphorbes arborescentes. Une agréable randonnée pédestre au milieu des chats sauvages et des imposants buffles d’eau.

Un paradis pour les oiseaux

Le parc d’Ichkeul est renommé pour son avifaune ; une centaine d’espèces à observer sur les rives du lac : martins-pêcheurs, flamants roses, cigognes, hérons, pinsons, râles d’eau... En hiver, des milliers d’oiseaux migrateurs viennent grossir la population du parc (canards, oies...).

Les amateurs d’oiseaux de proie apprécieront les aigles de Bonelli, les faucons d’Éléonore et les vautours qui planent au-dessus du djebel Ichkeul.

Sans oublier le nouveau parc de Zaghouan, à 50 kilomètres au sud de Tunis, qui abrite une espèce rare d’aigle fauve, entouré d’une végétation luxuriante de pins d’Alep, chênes verts et thuyas de Berbérie.

Si vous préférez les animaux à quatre pattes, rendez-vous aux parcs d’Ichkeul et de Boukormine, au sud de Tunis, pour leurs sangliers, porcs-épics, chacals et mangoustes.

Les amoureux de reptiles s’attarderont à Boukormine pour ses caméléons, lézards ocellés et autres couleuvres, dont la fameuse couleuvre fer à cheval, au nom savant d’hemorrhois hippocrepis, une espèce menacée.

Parc d'El-Feija

Une découverte hors des sentiers battus

À proximité de la frontière algérienne, El-Feija est un parc national du nord de la Tunisie à l’écart des sentiers battus.

Le parc d'El-Feija est connu pour son opulente forêt de 2 600 hectares. Ici règnent en maîtres chênes-lièges, dont certains centenaires, chênes zéens, une espèce endémique de la région, plantes aromatiques (lavande, myrte...) et de belles fleurs sauvages (violettes, cyclamens, orchidées...) entourées d’oliviers et de bruyères. Une somptueuse escape champêtre !

À El-Feija, la faune est des plus remarquables, avec près d’une centaine d’espèces animales, dont les fameux cerfs de Berbérie, chats gantés, et autres oiseaux : pics verts, coucous, hiboux, perdreaux, tourterelle des bois, faucons pèlerins... Une nature protégée depuis 1967, avec ses 550 kilomètres de sentiers balisés.

Je vous conseille de consacrer 5 jours à la visite de ces parcs lors de votre voyage en Tunisie, idéalement entre novembre et février ou en avril.

Latéfa Faïz
306 contributions
Mis à jour le 25 mars 2016
Expérience ajoutée !
Vous pouvez ajouter d'autres expériences à votre projet avant de le transmettre à une agence locale
Voir mon projet de voyage